spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneEgypte bénéficie d'un investissement colossal de 35 milliards de dollars des émirats...

Egypte bénéficie d’un investissement colossal de 35 milliards de dollars des émirats arabes unis pour des projets d’envergure

spot_img

Dans une démarche stratégique visant à dynamiser le secteur touristique et urbain en Égypte, les Émirats Arabes Unis ont annoncé un plan d’investissement de 35 milliards de dollars. Cet apport financier substantiel cible principalement le développement de Ras el-Hikma, une ville côtière méditerranéenne, afin de la transformer en une destination touristique de premier plan, en plus d’en faire un centre financier et une zone franche munie d’infrastructures de pointe.

L’annonce a été faite par le Premier ministre égyptien, Moustafa Madbouli, le vendredi 23 février 2024, mettant en lumière l’accord d’investissement conclu entre l’Égypte et les Émirats Arabes Unis. Selon les termes de cet accord, un premier versement de 15 milliards de dollars sera effectué sous une semaine, suivi d’un second tranche de 20 milliards deux mois plus tard.

La compagnie Abu Dhabi Developmental Holding Company, également connue sous le nom d’ADQ, représente le fonds souverain à l’origine de cet investissement. ADQ a confirmé son engagement envers le développement de Ras el-Hikma avec un investissement de 24 milliards de dollars pour l’acquisition des droits de développement. L’objectif est de faire de Ras el-Hikma l’une des plus grandes villes nouvelles développées par une entité privée, envisagée comme une destination vacancière de renom, doublée d’un centre financier et d’une zone franche dotée d’une infrastructure compétitive au niveau mondial.

En outre, ADQ prévoit d’allouer 11 milliards de dollars à divers projets d’infrastructure majeurs à travers l’Égypte, sous la direction du frère du président des Émirats Arabes Unis, Cheikh Tahnoun ben Zayed. Ces initiatives sont perçues comme un levier potentiel pour revitaliser l’économie égyptienne, actuellement en proie à des difficultés financières exacerbées par la pandémie de covid-19, le conflit en Ukraine, et les tensions entre Israël et le mouvement Hamas.

Mohamed Hassan Alsuwaidi, ministre émirati de l’Investissement, a souligné l’impact positif attendu de ces projets sur l’économie égyptienne, notamment en termes de création d’emplois et d’attraction d’investissements directs étrangers. Le Premier ministre égyptien a également évoqué l’impact positif de ces investissements sur le marché des changes local, notamment en ce qui concerne la disparité des taux de change du dollar.

Ces projets ambitieux marquent une étape significative dans le renforcement des relations économiques entre l’Égypte et les Émirats Arabes Unis, avec des retombées attendues sur le long terme pour le développement économique et touristique de l’Égypte.

la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici