Premier Mécanicien Navigant

    0
    18

    SODEICO Sarl


    sodeico logo 02

    LA SODEICO SARL RECRUTE POUR UN CLIENT

    TITRE DU POSTE : Premier Mécanicien Navigant

    EFFECTIF DEMANDE : 1

    LOCALISATION : Kinshasa (R.D.C)

    TYPE D’EMPLOI : CDI

    1. CONTEXTE

    La SODEICO Sarl, société spécialisée en recrutement et mise à disposition d’un personnel qualifié, recrute pour le compte d’une entreprise industrielle un « Premier mécanicien Navigant » Le titulaire de cette fonction sera le responsable technique à bord. Il assurera la surveillance, le contrôle et la maintenance de toutes les machines se trouvant à bord du bateau et des barges.

    2. POSITION ORGANISATIONNELLE

    Le Premier mécanicien Navigant travaillera sous la supervision du Responsable Maintenance Flotte.

    3. PRINCIPALES ACTIVITES ET TACHES 

    Le Premier mécanicien Navigant assumera les tâches et responsabilités suivantes :

    • Assume Assumer la responsabilité de tous les engins se trouvant à bord en maintenant les machines de propulsion, les motopompes de dépotage ainsi que le matériel de sécurité et de lutte anti-incendie à bord en état de fonctionnement ;
    • Assurer le contrôle et identifier les signaux d’alarme des détecteurs des eaux, de feu et fumées à bord ;
    • Dépoter les cargaisons pétrolières à chaque destination du convoi au terminal de dépotage sur base du programme mixte établit entre le commandant et le chef de dépôt intérieur de la RDC ou des pays étrangers ;
    • Etablir des rapports mensuels adressés à la maintenance flotte ;
    • Connecter et déconnecter des flexibles au dépotage des produits pétroliers ;
    • Solliciter des prévisions en bunkering pendant le voyage ;
    • Exécuter l’entretien préventif des moteurs selon le nombre d’heure de marche de rotation, sur base du planning élaboré par la maintenance flotte ;
    • Réparer les pannes électriques et électroniques des commandes du bateau et du bâtiment flottant pendant le voyage ;
    • Jauger au jour le jour tous les réservoirs des motopompes et établir le stock global de gasoil (bunkering) et de lubrifiants ;
    • Gérer les consommables (filtres, courroies, etc.) ;
    • Effectuer le quart et consigner dans le journal de bord l’état des machines du bateau ;
    • Détecter des pannes mécaniques et y remédier ;
    • Aviser la maintenance flotte sur tout mauvais comportement des machines du bateau ;
    • Coordonner journellement les activités du 2ème mécanicien pendant le voyage et de toute autre personne membre de l’équipe machine à bord ;
    • Participe aux grandes réparations des unités dans les chantiers navals et travaux de révision des moteurs à la maintenance flotte ;
    • Participer aux travaux de test hydrostatique des flexibles, lignes cargaison et incendie conjointement avec les agents de service incendie ;
    • Etablir les prévisions sur les réquisitions et demandes d’interventions ;
    •  Dépoter de l’eau aspirable se trouvant dans les coquerons et cofferdams des barges et pousseurs avant tout chargement au terminal ;
    • Réquisitionner les matériels des machines avant le départ ;
    • Veiller à la bonne utilisation du matériel mis à bord ;
    • Tenir à jour la fiche de consommation journalière du bunkering de bord (inscrire tous les évènements du voyage monter comme descente) en collaboration avec le 1er Capitaine ;
    • Jauger le jour au jour le bunkering avant démarrage et après l’arrêt des moteurs principaux en escale de nuit ou au port de scale conjointement avec le 1er Capitaine ;
    • Effectuer chaque jour le safe tour de tout le convoi et en faire rapport au 1er Capitaine en stationnement au port d’attache, pendant le voyage et escale de nuit ;
    • S’assurer de l’installation des matériels anti-incendie avant le chargement et le déchargement ;
    • En cas de scindement convoi, il s’assure de l’arrosage de la barge citerne chargée du Super carburant conjointement avec le 1er capitaine ;
    • Contrôler la ligne à produits avant le chargement et avant le déchargement ;
    • Veiller à la fermeture des cales après déchargement ;
    •  Combattre le feu déclaré en cas d’incendie à bord sous la coordination du 1er Capitaine ;
    •  Dans sa compétence de marin, il exécute ses tâches et les ordres donnés par le 1er Capitaine dans un esprit para militaire ;
    • Surveiller les unités flottantes 24 heures/24, selon le rôle de garde établit, au port d’attache comme en escale.
    • La responsabilité de tous les engins se trouvant à bord en maintenant les machines de propulsion, les motopompes de dépotage ainsi que le matériel de sécurité et de lutte anti-incendie à bord en état de fonctionnement ;
    • Assurer le contrôle et identifier les signaux d’alarme des détecteurs des eaux, de feu et fumées à bord ;
    • Dépoter les cargaisons pétrolières à chaque destination du convoi au terminal de dépotage sur base du programme mixte établit entre le commandant et le chef de dépôt intérieur de la RDC ou des pays étrangers ;
    • Etablir des rapports mensuels adressés à la maintenance flotte ;
    • Connecter et déconnecter des flexibles au dépotage des produits pétroliers ;
    • Solliciter des prévisions en bunkering pendant le voyage ;
    • Exécuter l’entretien préventif des moteurs selon le nombre d’heure de marche de rotation, sur base du planning élaboré par la maintenance flotte ;
    • Réparer les pannes électriques et électroniques des commandes du bateau et du bâtiment flottant pendant le voyage ;
    • Jauger au jour le jour tous les réservoirs des motopompes et établir le stock global de gasoil (bunkering) et de lubrifiants ;
    • Gérer les consommables (filtres, courroies, etc.) ;
    • Effectuer le quart et consigner dans le journal de bord l’état des machines du bateau ;
    • Détecter des pannes mécaniques et y remédier ; – Aviser la maintenance flotte sur tout mauvais comportement des machines du bateau ;
    • Coordonner journellement les activités du 2ème mécanicien pendant le voyage et de toute autre personne membre de l’équipe machine à bord ;
    • Participe aux grandes réparations des unités dans les chantiers navals et travaux de révision des moteurs à la maintenance flotte ;
    • Participer aux travaux de test hydrostatique des flexibles, lignes cargaison et incendie conjointement avec les agents de service incendie ;
    • Etablir les prévisions sur les réquisitions et demandes d’interventions ;
    • Dépoter de l’eau aspirable se trouvant dans les coquerons et cofferdams des barges et pousseurs avant tout chargement au terminal ;
    • Réquisitionner les matériels des machines avant le départ ;
    •  Veiller à la bonne utilisation du matériel mis à bord ;
    • Tenir à jour la fiche de consommation journalière du bunkering de bord (inscrire tous les évènements du voyage monter comme descente) en collaboration avec le 1er Capitaine ;
    • Jauger le jour au jour le bunkering avant démarrage et après l’arrêt des moteurs principaux en escale de nuit ou au port de scale conjointement avec le 1er Capitaine ;
    • Effectuer chaque jour le safe tour de tout le convoi et en faire rapport au 1er Capitaine en stationnement au port d’attache, pendant le voyage et escale de nuit ;
    • S’assurer de l’installation des matériels anti-incendie avant le chargement et le déchargement ;
    • En cas de scindement convoi, il s’assure de l’arrosage de la barge citerne chargée du Super carburant conjointement avec le 1erCapitaine ;
    • Contrôler la ligne à produits avant le chargement et avant le déchargement ;
    • Veiller à la fermeture des cales après déchargement ;
    • Combattre le feu déclaré en cas d’incendie à bord sous la coordination du 1er Capitaine ;
    • Dans sa compétence de marin, il exécute ses tâches et les ordres donnés par le 1er Capitaine dans un esprit para militaire ;
    • Surveiller les unités flottantes 24 heures/24, selon le rôle de garde établit, au port d’attache comme en escale.

    4. COMPETENCES DE BASE

    A. Contexte & Environnement

    • Exécution du travail à bord des unités flottantes sur le fleuve Congo et/ou ses affluents ;
    • Travailler le jour comme la nuit avec tous les nombreux dangers liés à l’exercice du métier (voir liste des risques en annexe) ;
    • Difficulté d’accomplir un voyage expéditif durant la période de décrue des eaux du fleuve ou de ses affluents ;
    • Naviguer sur un fleuve et ses affluents remplis des passes sablonneuses, divagantes et/ou rocheuses pouvant faire couler ou faire échouer tout le convoi en cas d’une mauvaise lecture de l’eau pendant la navigation ;
    • Difficulté d’effectuer une communication électronique avec l’armement (DTN/FLUVIAL) suite à l’absence des matériels ;
    • Informatiques à bord du convoi et surtout si le convoi se retrouve loin des dépôts ou Base SEP de l’intérieur du pays ;
    • Cassure des plombs des trous de jauge ou des cales à produits des barges par les riverains suite au modèle peu résistant du plomb ;
    • Absence de la climatisation dans les cabines d’équipage de certains pousseurs SEP causant l’accumulation d’une
    • Température excessive de la chaleur ;
    • Travailler dans la timonerie durant son quart pour la conduite du convoi pétrolier.

    B. Finalités

    • Accomplir un voyage réussi loin de toute perte en terme humaine, cargaison et matériel par le respect strict des consignes de sécurité liés à la navigation et au transport des produits dangereux.
    • Remettre à la disposition de l’armateur, les machines de toutes les unités flottantes en bon état de fonctionnement pouvant être programmées pour un nouveau voyage.
    •  Assurer la rentabilité du convoi en évitant des pertes facturables, la bonne gestion du bunkering et éviter toute panne sèche des moteurs principaux.

    5. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES

    • Être détenteur d’un diplôme Universitaire A1 minimum ou L2 en Mécaniques appliquées ou Diplôme (3 ans de formation) ou Brevet de l’école de navigation (Section Machine) ;
    • Au moins 10 ans d’expérience générale en tant que mécanicien de profession ;
    • Au moins 5 ans d’expérience Spécifique dans la navigation intérieure ou avoir suivi le parcours de mécanicien moteur Diesel ;
    • Etre âgé de 18 à 35 ans ;
    • Formation théorique et pratique sur la gestion des produits pétroliers ;
    • Bonne aptitude physique et une bonne gestion du stress + Être capable de travailler en équipe et sous pression devant les multiples ;
    • Dangers tant permanents qu’occasionnels ;
    • Avoir une connaissance des unités flottantes (bateaux et barges) ;
    • Avoir la connaissance du bassin du fleuve Congo et ses affluents ;
    •  Capacité d’effectuer des longues heures de travail debout sous le soleil ou la pluie ;

    Moyenne Annuel déplacement :

    • +/- 8 voyages en moyenne à l’intérieur de la RDC toute destination confondue avec un tonnage moyen de 24.000.000 Litres (Super carburant, Gasoil et/ou Jet-A1) équivalant de 3.425.971 USD des convois pétroliers.

    Mensuel

    • 1 voyage à l’intérieur de la RDC ou en transit RCA/Bangui avec un convoi transportant par moyenne un tonnage de 3.000.000 Litres (Super carburant, Gasoil et/ou Jet-A1) équivalant de 270.872,1 USD en transit RCA ou 428.246,4 USD à destination de Kisangani (le plus long trajet) ;
    • 5 voyages en transit RC/Brazza avec un convoi transport par moyenne un tonnage de 2.500.000 Litres (Super carburant, Gasoil et/ou Jet-A1) équivalant de 34.193,42 USD.

    6.LANGUES

    • Maitrise de la langue française et de l’Anglais technique est exigé ;

    8.DOSSIER DE CANDIDATURE

    • Nous vous invitons à soumettre votre CV détaillé en français (avec mention impérative du titre du poste dans l’objet de votre mail) : « Premier mécanicien Navigant » et votre lettre de motivation directement sur notre site internet www.sodeico.org , au plus tard le 2 juillet 2024.
    • Seuls les candidats retenus seront convoqués.
    • Les candidatures féminines sont encouragées 

     

    Fait à Kinshasa, le 17juin2024

    Recrutement Sodeico

    Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd