spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneAlbert yuma remercie la FEC après 17 ans de présidence

Albert yuma remercie la FEC après 17 ans de présidence

spot_img

Le président sortant de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Albert Yuma, a exprimé sa reconnaissance envers les membres de l’organisation à l’issue de ses 17 années de règne. Dans un discours empreint d’émotion, il a salué l’engagement et le dévouement des membres, soulignant que c’est grâce à leur collaboration que de nombreux succès ont été accomplis au cours de son mandat.

« En tant que Président sortant, j’exprime ma plus profonde gratitude après toutes ces années à vos côtés pour votre engagement, dévouement qui ont rendu possible tout ce que nous avons accompli pendant mon mandat. C’est ensemble que nous avons relevé le défi, ensemble que nous avons célébré nos succès. », a-t-il indiqué avec émotion.

Albert Yuma a également adressé ses remerciements au Conseil d’administration et a encouragé tous les membres à s’acquitter régulièrement de leurs cotisations, soulignant l’importance de leur implication dans les activités organisées par la FEC. Il a également salué le travail de qualité réalisé par le personnel, souvent dans des conditions difficiles.

« A tous mes collègues, membres du Conseil d’administration, je voulais sincèrement remercier chacun de vous pour le travail abattu ainsi que des propositions diverses au profit de la communauté des entreprises. C’est ici l’occasion d’inviter tous les membres à s’acquitter régulièrement de leurs cotisations et s’impliquer aux activités organisées par la FEC. Qu’ils soient également remercié tous les personnels pour la qualité du travail parfois dans de conditions difficiles. », a-t-il renchéri.

Bilan économique international et national : Perspective de croissance pour la RDC

Comme le veut la tradition lors de chaque Assemblée générale, Albert Yuma a dressé un bilan de l’économie tant au niveau international que national. En 2023, il a souligné le ralentissement des activités dû au durcissement monétaire et à son impact sur l’investissement. Toutefois, il a anticipé une détente des politiques monétaires en 2024, bénéfique pour les économies émergentes.

Sur le plan international, il a rappelé qu’en 2023, le ralentissement des activités en 2023-2024 reflète en premier lieu le durcissement monétaire et son impact sur l’investissement. L’activité est restée globalement dominante dans les économies émergentes. Alors qu’en 2024, prédit- il, les économies émergentes bénéficieraient de la détente des politiques monétaires.

Sur le plan national, les perspectives économiques de la République démocratique du Congo prennent une trajectoire positive, selon la Banque Centrale du Congo (BCC). Cette croissance est principalement tirée par le secteur extractif, stimulé par l’embellie des cours mondiaux.

Et sur le plan national, selon la BCC, les perspectives économiques de la RDC prennent une bonne trajectoire. Cette croissance est tirée par le secteur extractif poussé par l’embellie de cours mondiaux.

Cependant, Albert Yuma a attiré l’attention sur les risques liés au taux de croissance élevé, notamment en raison du conflit armé à l’est du pays, des défis liés à l’organisation des élections et de la persistance de la guerre russo-ukrainienne.

Ici, Albert Yuma a attiré l’attention des autorités sur le niveau élevé du taux de croissance qui comporte cependant de risques causés par le conflit armé à l’Est du pays, lié à l’organisation des élections, la persistante de la guerre russo-ukrainienne.

Défis économiques et recommandations : Appel à la bonne gouvernance

En abordant le climat des affaires, le Président sortant de la FEC a souligné les défis auxquels la RDC est confrontée, notamment le mauvais état des systèmes de transport, la faible connectivité entre la périphérie et le centre du pays, ainsi que l’insécurité persistante dans l’est du pays.

S’agissant du climat des affaires, le Président sortant de la FEC a estimé que la RDC reste confrontée à de réels défis notamment le mauvais état de systèmes de transport. A cela s’ajoute une faible connectivité entre la périphérie et le centre du pays ; l’insécurité dans l’Est du pays.

Il a appelé le gouvernement à redoubler d’efforts pour améliorer la desserte en électricité et la protection des droits de propriété intellectuelle. De plus, il a recommandé l’évaluation des recommandations issues du récent forum sur le climat des affaires, en vue de prendre des mesures coercitives nécessaires.

Il a invité le Gouvernement à redoubler d’efforts pour la desserte en électricité, la protection de droits de propriétaires intellectuels. Il a recommandé l’évaluation de différentes recommandations du forum récemment organisé sur le climat des affaires pour prendre de mesures coercitives qui s’imposent.

Stabilité politique et élections : Un appel de Yuma à la CENI

En conclusion, Albert Yuma a souligné l’importance d’une stabilité politique pour soutenir une croissance forte et inclusive. Il s’est réjoui de l’avancement du processus électoral et a appelé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à respecter le calendrier établi. Il a également exhorté le gouvernement à fournir les moyens nécessaires à la CENI.

En conclusion, le Président sortant de la FEC a félicité et remercié tous les membres qui sont restés fidèles à la FEC tout en soutenant les actions menées par ce patronat pour la défense des activités économiques qui peinent à se débarrasser de la corruption, de tracasseries qui constituent en réalité un véritable frein au développement de notre pays.

Après son discours, les membres du Conseil d’administration se sont retirés à huis clos pour élire le successeur d’Albert Yuma, qui a dirigé la FEC pendant 17 ans.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici