spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneFace aux obstacles, le SAEMAPE expose ses enjeux opérationnels au Premier ministre...

Face aux obstacles, le SAEMAPE expose ses enjeux opérationnels au Premier ministre Sama Lukonde

spot_img

Le Service d’Assistance et d’Encadrement des Mines Artisanales et à Petite Échelle (SAEMAPE) de la République Démocratique du Congo (RDC) a récemment présenté ses préoccupations opérationnelles au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde. La rencontre a eu lieu en marge du forum Indaba Mining en Afrique du Sud, où le Directeur Général du SAEMAPE, Jean-Paul Kapongo, a discuté des défis quotidiens auxquels fait face son service.

Lors de l’entretien, Kapongo a mis en évidence l’importance de cette rencontre, soulignant les difficultés structurelles auxquelles le SAEMAPE est confronté depuis sa création. Il a souligné que le service, responsable de l’encadrement de millions de mineurs artisanaux, n’a pas bénéficié d’un soutien adéquat ni d’un règlement administratif, ce qui a entravé son fonctionnement. Le Premier Ministre a réagi positivement, confiant le dossier SAEMAPE à son directeur de cabinet adjoint pour une résolution efficace.

« Dans un cadre pareil, il était important de rencontrer notre chef du gouvernement, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Sama Lukonde. Depuis mon avènement à la tête du SAEMAPE, nous faisons face à des difficultés structurelles majeures. Le Premier Ministre a promis de trouver une solution à cette situation et a déjà affecté son directeur de cabinet adjoint pour s’occuper de ce dossier. C’est un pas significatif pour nous », a déclaré Jean-Paul Kapongo, DG de SAEMAPE.

Une préoccupation centrale abordée lors de la réunion était la question des 16%, prévus par le Code Minier, destinés aux frais de fonctionnement du service. Cependant, le SAEMAPE n’a pas réussi à percevoir ces frais, créant un désordre dans les sites miniers conformément à l’article 198 du Code Minier et 402 du règlement minier.

« Ces 16% auraient pu renforcer notre capacité à superviser les coopératives minières, représentant des millions de dollars américains. Malheureusement, nous ne pouvons pas retracer ces fonds, et cela crée une situation de désordre. Nous avons exposé ce problème au Premier Ministre, qui a également promis de le résoudre », a expliqué Jean-Paul Kapongo.

Il est important de souligner que le SAEMAPE joue un rôle crucial en tant que bras séculier du gouvernement congolais pour soutenir les mineurs artisanaux et à petite échelle. Cette rencontre avec le Premier Ministre témoigne d’une volonté politique de résoudre les problèmes structurels entravant le fonctionnement efficace de ce service essentiel dans le secteur minier de la RDC.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici