spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneInvestissement massif de 12,4 Milliards FCFA de l'UE pour stimuler le développement...

Investissement massif de 12,4 Milliards FCFA de l’UE pour stimuler le développement au Cameroun

spot_img

Le Cameroun s’engage dans une nouvelle phase de développement économique grâce à un financement substantiel de l’Union européenne (UE). Ce 26 mars, le ministre de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, a conclu deux accords de financement avec l’UE, représentée par Jean-Marc Chataigner, d’une valeur totale de 19 millions d’euros, soit environ 12,46 milliards FCFA. Cette injection de fonds vise à soutenir deux initiatives cruciales alignées sur la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030 (SND-30).

Un appui au développement économique et à l’initiative privée

Une part significative de ce financement, soit 15 millions d’euros (environ 9,84 milliards FCFA), est allouée au Programme d’appui au développement économique par la promotion des chaînes de valeur et de l’initiative privée. Cette initiative gouvernementale, au cœur de la SND-30, s’attelle à renforcer la compétitivité des entreprises locales en leur offrant un soutien direct. L’objectif est double : améliorer le climat des affaires et faciliter l’accès aux financements pour les entreprises, notamment à travers une facilité de financement destinée au développement des chaînes de valeur.

Promouvoir les énergies propres

La deuxième partie de ce financement, représentant 4 millions d’euros, est réservée au soutien du développement des énergies propres. Une nécessité pressante dans un contexte mondial axé sur la transition énergétique. Cette allocation spécifique vise à promouvoir les énergies renouvelables en renforçant les capacités de production électrique dans les zones éloignées des grands réseaux d’interconnexion.

Jean-Marc Chataigner, représentant de l’UE, a souligné l’importance de diversifier les sources énergétiques au Cameroun : « L’Union européenne soutient le barrage de Nachtigal qui va bientôt entrer en production. Nous allons participer au tour de table du Barrage de Kikot. Mais il faut qu’on développe dans le pays des projets d’énergies renouvelables parce que tout le pays ne sera pas forcément raccordé à ces deux infrastructures. Nous travaillons sur ce projet qui développera des sources d’énergie solaire, de l’hydroélectrique et de la biomasse dans des endroits où il n’y a pas forcément accès au réseau électrique.« 

Ce nouvel investissement de l’UE dans le développement économique et énergétique du Cameroun témoigne d’une collaboration fructueuse et d’un engagement continu envers la prospérité et le bien-être des citoyens camerounais.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici