spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLancement officiel de l'atelier de validation des normes d'approvisionnement responsable par l'entreprise...

Lancement officiel de l’atelier de validation des normes d’approvisionnement responsable par l’entreprise générale du Cobalt (EGC)

spot_img

Kinshasa, le 28 septembre – Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a donné le coup d’envoi des travaux de l’atelier de validation des modèles et des normes d’approvisionnement responsable, un événement marquant dans le paysage économique de la République démocratique du Congo. Cette initiative, orchestrée par l’Entreprise Générale du Cobalt (EGC), revêt une importance capitale dans le secteur minier stratégique.

Au cœur des délibérations, les normes d’approvisionnement responsables de l’EGC ont été scrutées sous toutes leurs coutures. Ces normes, élaborées et ratifiées par le comité technique de l’entreprise, visent à garantir la conformité aux lois nationales de la RDC ainsi qu’aux normes internationales telles que définies par l’ARECOMS, le Service d’assistance et d’encadrement du small scale mining (SAEMAPE), et le Centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEEC).

Dans son discours inaugural, le Chef du gouvernement a exprimé sa satisfaction d’inaugurer cet atelier qui, selon lui, représente « une étape décisive » dans la régulation des activités liées à l’exploitation artisanale des minerais stratégiques en République démocratique du Congo.

Le Premier Ministre a déclaré : « Je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour réaffirmer la détermination du gouvernement de la RDC à poursuivre résolument le processus essentiel de réforme de la filière artisanale des minerais stratégiques. Nos objectifs sont multiples, allant de la réduction significative des flux illicites qui échappent aux finances publiques à la consolidation de la position dominante de la RDC sur le marché mondial des ressources minérales.« 

Il a souligné que ces efforts du gouvernement conduiraient inévitablement à une amélioration de la politique de redistribution équitable des revenus générés par ce secteur, tant en termes de création d’emplois directs que d’amélioration des conditions de vie des communautés locales.

Le Premier ministre a également rappelé que le gouvernement s’était doté d’un cadre institutionnel et légal approprié pour mettre en œuvre ces mesures, avec pour objectif ultime de protéger la production nationale des substances minérales stratégiques contre les menaces et les perturbations récurrentes.

Dans la continuité de son discours, Jean-Michel Sama Lukonde a appelé à l’accélération du processus de réforme de la filière artisanale du cobalt, avec des objectifs précis visant à concrétiser les efforts de normalisation en cours, conformément aux normes internationales, notamment celles de l’OCDE.

Il a conclu en affirmant : « Nous estimons qu’il est impératif, à ce stade, de parvenir à un consensus définitif sur les derniers ajustements afin de concentrer tous nos efforts sur le terrain. Cela permettra réellement de faire de l’exploitation artisanale des substances minérales un levier stratégique de notre politique économique. À moyen terme, nous envisageons d’élargir la liste des minerais stratégiques en nous appuyant sur l’expérience acquise en matière de bonnes pratiques.« 

Selon des informations fournies par la Primature et conformément aux directives de l’EGC, cette entreprise, filiale de la GECAMINES, a été créée en 2019. Son mandat exclusif est d’acheter le cobalt issu de l’exploitation minière artisanale en République démocratique du Congo, un rôle central dans la consolidation de la filière minière du pays.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici