spot_imgspot_imgspot_img

Les métaux non ferreux sous pression après des records récents

Partager

Les cours des métaux non ferreux, tels que le cuivre, subissent actuellement des prises de bénéfices après avoir atteint des niveaux records ces derniers jours. Le contrat à trois mois du cuivre est en baisse de 0,3% à 10 390 $/t à la mi-séance, après avoir frôlé les 11 105 $/t en début de semaine, un plus haut historique. Sur l’année, le métal rouge affiche néanmoins une hausse de 20%.

Recul de la demande et liquidation des positions par les investisseurs

Selon Nitesh Shah, analyste chez WisdomTree, ce repli s’explique par un double phénomène : d’une part, un recul de la demande des consommateurs, qui se sont montrés plus frileux une fois le seuil symbolique des 10 000 $/t franchi ; d’autre part, des investisseurs qui liquident une partie de leurs positions après les récents plus hauts.

Des perspectives toujours favorables à long terme

Cependant, M. Shah relativise l’ampleur de ce mouvement de prises de bénéfices, qu’il juge temporaire. Les perspectives à long terme pour les métaux de base restent en effet favorables, portées par la reprise économique et les investissements verts. La faiblesse actuelle touche d’ailleurs l’ensemble des métaux non ferreux, signe que le mouvement est d’abord technique avant d’être fondamental.

Voici les principaux facteurs qui influencent la demande de cuivre, d’après les sources fournies :

Facteurs influençant la demande de cuivre

Activité industrielle

  • Le niveau d’activité dans l’industrie, notamment dans les secteurs utilisant beaucoup de cuivre comme l’électricité, l’électronique et l’automobile, a un fort impact sur la demande mondiale de cuivre.

Développement des énergies vertes et des véhicules électriques

  • La transition énergétique et l’essor des véhicules électriques, qui utilisent beaucoup plus de cuivre que les véhicules traditionnels, devraient dynamiser la demande à long terme.

Niveau de production au Chili

  • Le Chili étant le premier producteur mondial de cuivre, avec plus de 35% de la production, son niveau de production a une influence primordiale sur l’offre et donc les prix.

Cours du dollar

  • Il existe une corrélation négative entre le cours du dollar américain et celui du cuivre. Quand le dollar baisse, le cours du cuivre tend à augmenter et inversement.

Niveau des stocks

  • La diminution des stocks de cuivre, notamment dans les entrepôts asiatiques, peut être un signe de tensions sur l’offre et tirer les prix à la hausse.

En résumé, les principaux facteurs sont l’activité industrielle, le développement des énergies vertes et des véhicules électriques, le niveau de production au Chili, le cours du dollar et le niveau des stocks.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une