spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneWasoko et Maxab fusionnent pour créer un géant du e-commerce en afrique

Wasoko et Maxab fusionnent pour créer un géant du e-commerce en afrique

spot_img

La scène économique africaine s’apprête à accueillir la naissance d’un nouveau géant du commerce électronique, fruit de la fusion entre la start-up kényane Wasoko et son homologue égyptienne MaxAB. L’annonce de cette opération majeure a été faite par Daniel Yu, fondateur de Wasoko, le 22 décembre, marquant ainsi le début d’un processus qui promet de redéfinir le paysage du e-commerce en Afrique.

La future entité issue de cette fusion se positionnera avec une base de clients sans précédent, regroupant plus de 450 000 commerçants œuvrant collectivement pour servir une population dépassant les 460 millions de personnes. Les détails financiers de l’opération demeurent confidentiels pour le moment.

Wasoko et MaxAB opèrent sur le marché dynamique du commerce électronique en Afrique, proposant aux détaillants une application innovante leur permettant de réapprovisionner leurs stocks dans un délai record de 24 à 48 heures après la validation de leurs commandes. Outre cette rapidité d’exécution, ces entreprises offrent également des solutions de financement tant aux commerçants qu’aux entreprises logistiques, naviguant souvent à travers des voies difficiles pour acheminer les biens de consommation des entrepôts jusqu’aux points de vente.

Fondée en 2016, Wasoko s’est étendue à six pays, à savoir le Kenya, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, la RD Congo et la Zambie. De son côté, MaxAB exerce ses activités en Égypte et au Maroc, créant ainsi une combinaison stratégique de présence géographique complémentaire.

Cette fusion intervient à un moment où le marché du capital-risque en Afrique connaît un ralentissement. Selon les données publiées le 5 décembre par la plateforme « Africa: The Big Deal », les levées de fonds réalisées par les start-up africaines ont totalisé 2,6 milliards de dollars au cours des onze premiers mois de 2023, représentant seulement 60% des fonds levés pendant la même période en 2022.

En résumé, l’alliance entre Wasoko et MaxAB s’affirme comme une étape cruciale dans l’évolution du secteur du e-commerce en Afrique, créant un acteur majeur doté de ressources significatives et d’une envergure régionale considérable. Cette opération suscite l’attention, non seulement pour les chiffres impressionnants qu’elle englobe, mais aussi pour son potentiel à stimuler l’innovation et la croissance économique dans la région.

Par la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici