spot_imgspot_imgspot_img

Abattoir moderne de Bandundu : besoin urgent d’électricité et d’eau pour démarrer l’activité

Partager

La mise en service de l’abattoir moderne de Bandundu, construit au Kwilu dans le sud-ouest de la République Démocratique du Congo, est suspendue en raison de l’absence d’électricité et d’eau. Cette infrastructure, achevée en 2015 grâce au financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) et au soutien du Programme d’Appui au Développement des Infrastructures Rurales (PADIR), reste inutilisée.

« Il est impératif que l’État congolais, via ses services tant nationaux que provinciaux, fournisse l’énergie électrique nécessaire à l’abattoir moderne, prêt à fonctionner mais inactif depuis 2015, » a affirmé M. Romain Gudalabuna Manzanza, Chef de Division provinciale de pêche et élevage du Kwilu.

Ce projet a été conçu pour offrir aux bouchers un environnement de travail optimal et permettre aux agents de ce service de contrôler efficacement la qualité de la viande destinée à la consommation. Cependant, sans l’apport indispensable de l’électricité et de l’eau, ces objectifs demeurent inatteignables.

M. Gudalabuna Manzanza appelle également à l’accompagnement des partenaires de son secteur et insiste sur le respect des normes d’abattage pour garantir le bien-être de la population. Il exhorte le gouvernement à prendre en charge le personnel de cette division par la mécanisation de leur emploi et l’octroi de primes de prestation.

L’absence de mise en service de cette infrastructure a des conséquences directes sur la santé publique. En effet, de nombreux abattages illégaux sont pratiqués dans des domiciles privés, exposant la population à des risques de consommation de viande non contrôlée.

L’urgence de la situation appelle à une action rapide des autorités congolaises pour assurer la fourniture des ressources nécessaires et ainsi, permettre à cette infrastructure de remplir son rôle de garant de la sécurité alimentaire.

L’équipe éditoriale

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une