spot_imgspot_imgspot_img

RDC : un atelier à kinshasa pour optimiser les ressources fiscales en afrique centrale

Partager

À Kinshasa, en République démocratique du Congo, un atelier sur la mobilisation des ressources intérieures en Afrique centrale a débuté mercredi, mettant l’accent sur l’analyse des indicateurs fiscaux africains. L’objectif est d’élaborer une étude régionale basée sur les données du forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF).

« Cet atelier a pour but de produire une étude régionale fondée sur les indicateurs des perspectives fiscales africaines, ainsi que sur une analyse des secteurs fiscaux prioritaires », a déclaré Barnabé Muakadi, directeur général de la Direction générale des impôts. Cette étude visera à générer des rapports spécifiques par pays, offrant des recommandations en matière de politique et d’administration fiscale, tout en constituant une source d’information essentielle pour l’ATAF.

Muakadi a souligné l’importance de cette initiative : « Je suis convaincu que chaque pays bénéficiera de cette étude et des recommandations proposées, permettant ainsi d’établir des politiques fiscales plus efficaces et de mettre en œuvre des stratégies et actions visant à moderniser nos administrations et à améliorer nos performances en matière de mobilisation des recettes. »

Emeka Nwankwo, directeur des services et membres du forum, a réaffirmé l’engagement de l’ATAF à mener des études financières pour atteindre les objectifs de l’organisation : « Les pays membres de l’ATAF ne ménageront aucun effort pour que la mobilisation des recettes financières soit bénéfique pour l’intérêt commun des pays membres », a-t-il déclaré.

Présentation de l’ATAF

Le forum de l’administration fiscale africaine (ATAF) est une organisation internationale regroupant les autorités fiscales africaines, avec actuellement 43 pays membres. L’ATAF agit comme un réseau pour améliorer les systèmes fiscaux en Afrique, à travers l’échange d’informations, la diffusion des connaissances, le renforcement des capacités et la participation active à l’agenda fiscal régional et mondial. Depuis son lancement officiel en 2009 à Kampala, en Ouganda, l’ATAF a gagné en importance et en influence, devenant une voix majeure en matière de fiscalité en Afrique et dans le monde.

Avec l’adhésion de la RDC à l’ATAF par l’intermédiaire de la Direction générale des impôts (DGI), le nombre de membres de cette organisation internationale s’élève désormais à 44.

L’atelier de Kinshasa marque une étape importante dans la collaboration régionale pour la mobilisation des ressources fiscales en Afrique centrale. En fournissant des analyses et des recommandations spécifiques par pays, l’ATAF vise à renforcer les administrations fiscales et à optimiser les performances en matière de collecte des recettes. Cette initiative illustre l’engagement des pays africains à améliorer leurs systèmes fiscaux pour un développement économique durable.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une