spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneChina Baowu Steel prêt à investir 200 millions de dollars dans la...

China Baowu Steel prêt à investir 200 millions de dollars dans la sidérurgie en Guinée équatoriale

spot_img

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste économique

Le géant asiatique de la sidérurgie, China Baowu Steel Group, se tourne vers de nouveaux horizons en envisageant de déployer ses activités en Guinée équatoriale. Une délégation de cette puissante entreprise chinoise a été reçue en audience ce 1er novembre à Malabo par Teodorin Obiang Nguema Mangue, le vice-Président de la République de Guinée équatoriale. Les pourparlers ont révélé que China Baowu Steel Group se prépare à injecter jusqu’à 200 millions de dollars, soit environ 124 milliards de francs CFA, dans le secteur de la transformation des métaux au sein de ce pays d’Afrique centrale.

Ce projet audacieux a été présenté pour la première fois au vice-président équato-guinéen en juillet dernier, lors d’une visite officielle en Chine. « Lors de ma visite officielle en Chine, j’ai convié China Baowu Steel Group à investir en Guinée équatoriale. Cette décision offre le potentiel de façonner un nouveau paradigme industriel, de créer davantage d’opportunités d’emploi au niveau national, d’augmenter la consommation énergétique et de catalyser notre économie« , a souligné le dirigeant sur son compte Twitter, mettant en avant les répercussions de cet investissement sur les secteurs gazier et énergétique.

Cependant, à ce stade, les détails précis de cet investissement restent en grande partie dans l’ombre. Des questions subsistent quant à l’origine de la matière première destinée à la transformation, les capacités de l’usine prévue, ainsi que son impact sur l’économie locale, voire régionale. Toutefois, à la suite de cette première réunion, le vice-président de la firme chinoise devrait effectuer une visite dans le pays le 13 novembre prochain pour approfondir les discussions avec les autorités.

Dans cette perspective, Teodoro Obiang Nguema a affirmé que l’administration équato-guinéenne mettra tout en œuvre pour faciliter l’implantation de l’entreprise sur le territoire national. Ce projet vient renforcer davantage la présence chinoise dans le secteur des matières premières en Guinée équatoriale. En août 2022, les autorités équato-guinéennes avaient déjà signé un accord avec la China Railway Construction Corporation en vue de la construction de la première raffinerie de pétrole du pays, d’un coût approximatif de 450 millions de dollars, selon la presse locale.

Joel Kioni, analyste économique, souligne que cet investissement potentiel de 200 millions de dollars est une nouvelle preuve de l’intérêt grandissant de la Chine pour les ressources naturelles en Afrique. Il note que la diversification de l’économie guinéenne à travers des projets tels que la sidérurgie peut contribuer à stimuler la croissance économique et à renforcer la coopération entre les deux pays.

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste économique

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici