spot_imgspot_imgspot_img

Clôture de l’opération d’identification des éligibles à la sous-traitance à Kinshasa

Partager

L’opération visant à identifier les membres éligibles à la sous-traitance dans le secteur privé de la République démocratique du Congo (RDC) a pris fin à Kinshasa, sous l’égide de la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Selon un communiqué publié par le patronat congolais, cette initiative revêt une importance capitale pour le tissu économique du pays.

« La FEC achève aujourd’hui l’opération d’identification de ses membres éligibles à la sous-traitance, qu’ils soient enregistrés ou non auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) », a déclaré la source. Cette étape vise à établir un recensement précis des entreprises ayant effectué leur enregistrement auprès de l’ARSP, facilitant ainsi la collaboration avec cette autorité pour le processus d’octroi des attestations d’enregistrement.

Un pas décisif vers une collaboration plus efficace

Cette démarche, marquée par la mise à disposition d’un formulaire d’information sur l’enregistrement à l’ARSP, constitue une avancée significative dans le renforcement des liens entre les entreprises et l’autorité de régulation. En recueillant des données essentielles sur les entreprises concernées, ce formulaire permettra d’améliorer la transparence et la traçabilité des processus de sous-traitance.

« Grâce à cette initiative, nous pourrons mieux soutenir nos membres dans leurs démarches administratives et garantir un environnement propice au développement des activités de sous-traitance », a souligné la source.

Des perspectives prometteuses pour le secteur privé congolais

La clôture de cette opération d’identification ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour les entreprises congolaises, en renforçant leur positionnement sur le marché de la sous-traitance. En effet, disposer d’une base de données actualisée et fiable des entreprises éligibles permettra de dynamiser les échanges commerciaux et de favoriser l’émergence de partenariats stratégiques.

« Nous sommes convaincus que cette démarche contribuera à stimuler la compétitivité du secteur privé congolais et à renforcer son intégration dans l’économie mondiale », a conclu la source.

LA REDACTION

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une