spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la unePatronat congolais : Consolider la chambre des mines pour une action plus...

Patronat congolais : Consolider la chambre des mines pour une action plus robuste

spot_img

Dans une démarche visant à renforcer l’impact et l’efficacité de l’activité minière en République démocratique du Congo (RDC), le président de la chambre des mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), M. Louis Watum, a exprimé la nécessité de consolider l’institution. Cette déclaration a été faite lors d’un événement tenu à Lubumbashi, dans le Sud-Est du pays.

Priorité à la consolidation pour une efficacité accrue

M. Watum a souligné l’importance de renforcer la chambre des mines afin de garantir une action plus robuste, particulièrement dans un contexte économique difficile pour le secteur minier. Des défis majeurs tels que le déficit énergétique, le manque d’infrastructures et une parafiscalité contraignante exercent une pression significative sur les entreprises minières. Cette situation est exacerbée par les problèmes géopolitiques, notamment l’insécurité persistante dans la région de l’Est.

Un appel à l’interaction étroite avec les gouvernants

Pour répondre à ces défis, M. Watum a plaidé en faveur d’une interaction plus étroite entre la chambre des mines et les autorités gouvernementales. Une collaboration renforcée pourrait permettre de mettre en place des politiques plus favorables au secteur minier, tout en assurant une gestion plus efficiente des ressources disponibles.

L’importance de la sous-traitance et du développement du capital humain

Outre les efforts visant à consolider l’institution, M. Watum a évoqué la nécessité de relever le défi de la sous-traitance dans le secteur minier. Il a souligné que l’objectif ultime de l’exploitation minière est de créer des richesses et de les partager équitablement entre toutes les parties prenantes, contribuant ainsi à une plus grande justice sociale.

De plus, le président de la chambre des mines a mis en avant l’importance du développement du capital humain. À cet égard, il a salué les initiatives telles que l’école d’excellence mise en place par des entreprises minières, visant à former la jeunesse locale et à la rendre compétitive sur le marché du travail.

Réélection de M. Louis Watum pour un nouveau mandat

Enfin, il convient de noter que M. Louis Watum a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la chambre des mines de la FEC. Cette décision a été prise lors d’une assemblée générale ordinaire et élective qui s’est tenue à Lubumbashi, confirmant ainsi la confiance accordée par les membres de l’organisation à leur président.

En somme, la consolidation de la chambre des mines apparaît comme une priorité pour garantir une action plus forte et plus efficace dans un contexte économique et géopolitique complexe. L’accent mis sur la sous-traitance et le développement du capital humain souligne l’engagement du secteur minier congolais envers une croissance durable et inclusive.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici