spot_imgspot_imgspot_img

Le conseil national des artisans congolais sélectionné pour piloter l’opération d’enregistrement du Projet « Transforme »

Partager

Le Conseil National des Artisans du Congo (CNAC) a été désigné parmi les entités chargées de superviser l’opération d’enregistrement des bénéficiaires du Projet « Transforme », actuellement en cours dans sa phase opérationnelle en République Démocratique du Congo. Cette nouvelle a été confirmée lors d’un entretien auquel a eu accès l’ACP.

Selon les déclarations d’Ignace Bwaya Biza, président du CNAC, cette décision intervient dans le cadre de la phase opérationnelle du projet « Transforme », visant à soutenir et à accompagner les entrepreneurs et artisans congolais.

« Le CNAC a été choisi comme entité responsable de l’enregistrement et de l’accompagnement des bénéficiaires dans le cadre de la phase opérationnelle du projet ‘Transforme’« , a déclaré le président Bwaya.

Le Projet « Transforme » représente une allocation de subventions destinée aux entrepreneurs et artisans congolais, ciblant spécifiquement certains secteurs d’activité. Cette initiative constitue une extension du Projet Concours Plans d’Affaires (COPA), précédemment financé par la Banque Mondiale en RDC.

D’après le coordonnateur du projet, ces subventions sont attribuées en fonction des secteurs d’exploitation ciblés, favorisant ainsi le développement économique local.

Une priorité pour les femmes entrepreneures

Le président Bwaya a souligné que la phase opérationnelle du Projet « Transforme » accorde une priorité aux femmes entrepreneures, lesquelles ont été réparties en fonction des secteurs spécifiquement identifiés par le projet.

« Nous visons à professionnaliser les femmes entrepreneures afin de réduire la dépendance à l’égard de l’entrepreneuriat de nécessité et de favoriser l’expansion de l’entrepreneuriat d’opportunité« , a-t-il précisé.

Les critères de sélection pour les bénéficiaires

Les femmes enregistrées en tant que bénéficiaires du projet devront répondre à certains critères de sélection, comprenant notamment la localisation géographique dans les villes couvertes par le projet, ainsi que l’activité exercée dans des secteurs tels que l’agro-transformation, l’industrie légère ou les services à valeur ajoutée. L’appartenance à un réseau d’encadrement des entrepreneurs est également considérée comme un élément déterminant de l’éligibilité.

Le président Bwaya a rappelé que l’objectif de cette opération est d’inscrire 50 000 femmes exerçant dans l’entrepreneuriat des productions et services à valeur ajoutée dans la base de données du projet.

Le Projet « Transforme » a été officiellement lancé le 1er juin 2022 suite à un accord entre le gouvernement congolais et la Banque Mondiale, visant à soutenir la croissance et le développement des petites et moyennes entreprises dans les zones ciblées par sa mise en œuvre.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une