spot_imgspot_imgspot_img

Impact économique : Les télécoms contribuent à 20% des recettes fiscales en RDC

Partager

Le secteur de la téléphonie mobile en République démocratique du Congo est en plein essor, avec près de 49,84 millions de téléphones portables en circulation, ce qui représente en moyenne 0,50 téléphone par habitant. Cette adoption généralisée de la téléphonie mobile est notable, bien que le taux de pénétration soit de 42% en 2018.

Trois principaux acteurs dominent le marché congolais : Vodacom, Airtel et Orange, détenant ensemble près de 90% du marché. Vodacom occupe la première place avec 36,16% de parts de marché, suivi par Airtel (28,55%) et Orange (27,86%). Ces opérateurs investissent massivement dans l’expansion de leurs réseaux pour offrir des services de qualité, notamment dans les zones rurales.

La concurrence intense entre ces géants stimule l’innovation. Ils ont ainsi introduit des services comme le mobile money, où Vodacom, Airtel et Orange sont leaders. Cependant, Africell, le quatrième opérateur, cherche à accroître sa part de marché en renforçant son réseau.

Sur le plan économique, le secteur des télécoms représente une part significative des revenus du pays. En 2020, les quatre principaux opérateurs ont généré un chiffre d’affaires global de 1,5 milliard USD. Cependant, cette contribution reste relativement modeste par rapport au budget national de la RDC, qui s’élevait à 6,39 milliards USD en 2020.

En outre, le secteur des télécoms ne contribue qu’à hauteur de 3,6% du PIB congolais, bien qu’il génère environ 20% des recettes fiscales totales. Les autorités congolaises cherchent à optimiser cette contribution fiscale tout en attirant davantage d’investissements dans les infrastructures de télécommunications.

En conclusion, le marché des télécoms en RDC est dynamique et en pleine évolution, stimulé par une concurrence intense entre les principaux opérateurs. Cette concurrence profite aux consommateurs et contribue de manière significative à l’économie du pays, malgré quelques défis à relever pour maximiser son impact.


Le secteur de la téléphonie mobile en RDC en chiffres:

  • Environ 49,84 millions de téléphones portables en circulation.
  • Moyenne de 0,50 téléphone par habitant.
  • Taux de pénétration de 42% en 2018.
  • Les trois principaux acteurs : Vodacom (36,16%), Airtel (28,55%) et Orange (27,86%).
  • Contribution économique : 1,5 milliard USD de chiffre d’affaires global en 2020.
  • Contribution au PIB congolais : 3,6%.
  • Contribution aux recettes fiscales : environ 20%.
  • Principaux services : mobile money, leaders Vodacom, Airtel et Orange.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une