spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLa RDC sécurise un financement de 123,5 millions $ pour apurer ses...

La RDC sécurise un financement de 123,5 millions $ pour apurer ses dettes envers les sociétés pétrolières avec l’appui de quatre banques locales

spot_img

Kinshasa, le 12 Février 2024 – Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) franchit une étape cruciale dans sa démarche de réformes structurelles au sein du secteur pétrolier. En partenariat avec quatre banques locales de premier plan, à savoir EquityBCDC, FirstBank DRC, Ecobank RDC et Standard Bank, la RDC réussit à mobiliser un financement de 123,5 millions de dollars. Cette somme vise à refinancer une portion significative des arriérés de subventions, soulignant ainsi l’engagement du gouvernement à assainir les finances publiques et à garantir une gestion transparente et efficiente des ressources financières.

Des réformes audacieuses pour renforcer la stabilité financière

Les réformes dans le secteur pétrolier ont été enclenchées dès 2022 avec le lancement d’un vaste audit de la Structure des Prix des Produits Pétroliers (SPPP) confié au cabinet Mazars. Les conclusions rendues en mai 2023 ont tracé la voie pour des changements significatifs visant à améliorer la gouvernance et l’efficacité du secteur. Actuellement, un plan d’action basé sur ces recommandations est en cours d’élaboration par les Ministères des finances et de l’Économie Nationale.

Maîtrise des dépenses et alignement sur les standards internationaux

Dans une démarche proactive d’alignement sur les normes internationales, le gouvernement a exclu le secteur de l’aviation internationale du dispositif de subventionnement en avril 2022. Parallèlement, le calcul des manques à gagner a été révisé, et en octobre 2023, cette rationalisation a été étendue au secteur minier, représentant près de 20% des manques à gagner. Ces mesures, inscrites dans une perspective de réduction progressive des écarts entre les prix de marché et les prix de vente au détail, visent à éliminer la nécessité structurelle de subventions pour les produits pétroliers.

Création d’une nouvelle parafiscalité pour assurer la stabilité économique

Dans le cadre de la restauration de la confiance dans le secteur, le gouvernement a instauré une nouvelle parafiscalité. Pour financer une partie des arriérés de subventions accumulés en 2022 et 2023, un consortium de banques composé d’EquityBCDC, FirstBank DRC, Ecobank RDC et Standard Bank a réussi à lever des fonds substantiels. Cette opération, première du genre, répond à un double objectif : soutenir le secteur pétrolier national pour éviter toute rupture d’approvisionnement en carburant et permettre au système financier congolais d’innover grâce à une syndication de taille, essentielle pour l’essor de l’économie.

Une initiative majeure pour la stabilité économique et financière

Cette initiative marque une avancée significative dans le processus de réforme du secteur pétrolier de la RDC. La mobilisation de 123,5 millions de dollars reflète l’engagement résolu du gouvernement à assurer la stabilité économique et financière du pays. En évitant le superlatif, cette démarche pragmatique témoigne d’une volonté gouvernementale de garantir un équilibre financier durable tout en favorisant la croissance économique. Cette annonce s’inscrit dans une vision à long terme où les produits pétroliers ne dépendront plus de subventions structurelles, renforçant ainsi la confiance des investisseurs et assurant un avenir financier plus solide pour la République démocratique du Congo.

Par la Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici