spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la unePromotion des classes moyennes en RDC : APROCM s'engage pour un environnement...

Promotion des classes moyennes en RDC : APROCM s’engage pour un environnement favorable aux PME

spot_img

Le rôle important de l’Agence pour la promotion des classes moyennes (APROCM) dans le développement économique de la République Démocratique du Congo (RDC) ne peut être surestimé, selon les dires du Directeur général de l’agence, Pascal Tchelo. S’exprimant lors d’une journée portes ouvertes à la Maison de l’entrepreneuriat à Limete le 20 mars 2024, Tchelo a souligné que l’APROCM agit comme un pilier du gouvernement dans le soutien et la promotion des petites et moyennes entreprises (PME) congolaises.

« Nous contribuons à l’amélioration de l’environnement des affaires en formulant des recommandations sur le cadre juridique et institutionnel en vigueur, et en exécutant toute mission relative aux classes moyennes », a déclaré Tchelo aux entrepreneurs présents.

L’APROCM, dans sa mission de soutenir les PME, mène également des études pour identifier et stratifier les classes moyennes à travers le pays afin de définir des mesures anti-déclassement. En matière de statistiques, l’agence collabore avec diverses institutions pour établir, collecter et élaborer des données sur les classes moyennes congolaises, ainsi que pour mener des enquêtes statistiques afin de mieux comprendre les besoins et les défis auxquels elles sont confrontées.

« Nous proposons également au gouvernement des mesures concrètes de soutien à la promotion des classes moyennes congolaises », a ajouté Tchelo.

Sous la vision du chef de l’État, l’APROCM envisage de suivre et d’évaluer les actions de l’État en faveur des PME, de publier régulièrement des données statistiques sur les classes moyennes congolaises et de promouvoir de nouveaux métiers professionnels.

En ce qui concerne son objet social, l’APROCM s’engage à identifier et à classer les classes moyennes congolaises, à promouvoir leur développement, ainsi qu’à proposer des mesures pour prévenir leur déclassement.

Godefroy Kizaba, Directeur général de l’Agence nationale pour le développement des entreprises et de la compétitivité (ANADEC), a souligné la diversité des participants à cette journée, comprenant des formateurs en entrepreneuriat, des entrepreneurs et des encadreurs de l’ANADEC et de l’APROCM.

En conclusion, l’APROCM joue un rôle essentiel dans la création d’un environnement favorable aux entreprises en RDC, en offrant un soutien stratégique et en proposant des solutions tangibles pour le développement et la croissance des classes moyennes congolaises.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici