spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneAngloGold Ashanti : Baisse de 1000 onces de sa production d'or en...

AngloGold Ashanti : Baisse de 1000 onces de sa production d’or en Afrique

spot_img

AngloGold Ashanti, l’un des principaux producteurs d’or en Afrique, a récemment enregistré des variations significatives de sa production sur le continent. La mine d’or Iduapriem, au Ghana, a vu sa production légèrement diminuer, passant de 63 000 onces au premier trimestre 2023 à 62 000 onces à la fin de mars 2024.

D’autre part, la mine d’or Obuasi, également au Ghana, a connu une baisse plus marquée, produisant 54 000 onces pour les trois premiers mois de 2024, contre 60 000 onces l’année précédente.

En revanche, la mine d’or Geita, en Tanzanie, a affiché une performance impressionnante, avec une augmentation de 16 % de sa production annuelle, atteignant ainsi 114 000 onces d’or au premier trimestre 2024.

En République démocratique du Congo, la production attribuable à AngloGold Ashanti pour la mine d’or Kibali a également augmenté, passant de 64 000 onces au premier trimestre 2023 à 76 000 onces cette année.

Ces variations dans la production d’or d’AngloGold Ashanti en Afrique illustrent les défis et les opportunités auxquels est confrontée l’industrie minière dans la région. Elles soulignent également l’importance pour les investisseurs de surveiller de près l’évolution de la production minière, car elle peut avoir un impact significatif sur les marchés mondiaux de l’or.

Signature de l’éditorial

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici