spot_imgspot_imgspot_img

BOAD annonce un financement de 30 milliards FCFA pour la réhabilitation de la Tour C et l’ex-hôtel Sebroko

Partager

Au cœur des activités économiques ivoiriennes, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) se positionne comme un acteur majeur dans le domaine de la rénovation urbaine. Cette fois-ci, son engagement s’articule autour de la réhabilitation de deux infrastructures emblématiques : la Tour C, située au sein de la Cité administrative au Plateau, et l’ex-hôtel Sebroko, dans la commune d’Attécoubé.

Lors de sa 141ème réunion du conseil d’administration, tenue à Dakar le 25 mars sous la présidence de Serge EKUE, la BOAD a annoncé un financement substantiel de 30 milliards FCFA pour ces projets de revitalisation urbaine. Ce montant conséquent atteste de l’engagement résolu de la Banque à soutenir le développement infrastructural en Côte d’Ivoire.

L’objectif de cette initiative est clair : renforcer le patrimoine immobilier de l’État et améliorer les conditions d’accueil des services publics. En effet, la rénovation de la Tour C, haute de 90 mètres et comptant 24 niveaux, ainsi que celle de l’ex-hôtel Sebroko, offre une opportunité unique de moderniser ces espaces administratifs selon les standards internationaux.

Le communiqué publié par la BOAD souligne cet aspect crucial : « L’objectif visé est le renforcement du patrimoine immobilier de l’État au profit des usagers des services publics, afin de maîtriser les charges locatives de l’État et de satisfaire les besoins de l’administration publique en bureau conformes aux standards internationaux. »

La Tour C, avec ses 27 500 m² de surface hors œuvre, accueille actuellement plusieurs ministères et services administratifs. Sa réhabilitation s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste visant à moderniser l’ensemble des 5 Tours administratives (A, B, C, D, E). Les travaux menés sur les Tours A et B ont déjà donné des résultats probants, et cette nouvelle phase confirme l’engagement continu de la BOAD envers le développement urbain durable en Côte d’Ivoire.

Quant à l’ex-hôtel Sebroko, son histoire riche en rebondissements en fait un symbole de transformation urbaine. Construit dans les années 80 et utilisé comme quartier général de l’ex-ONUCI de 2003 à 2017, cet établissement, doté de 250 chambres et classé 4 étoiles, incarne le potentiel de rénovation et de réutilisation des infrastructures existantes pour répondre aux besoins contemporains.

En injectant ces fonds considérables dans la réhabilitation de la Tour C et de l’ex-hôtel Sebroko, la BOAD affirme son rôle de catalyseur du développement économique et urbain en Côte d’Ivoire. Ces projets, au-delà de leur aspect purement infrastructural, représentent des investissements dans l’avenir du pays, en créant des espaces modernes et fonctionnels adaptés aux besoins de l’administration et des citoyens.

Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une