spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneComparatif annuel des finances de la RDC : près de 6,7 trillions...

Comparatif annuel des finances de la RDC : près de 6,7 trillions CDF en recettes contre 6,665 trillions CDF en dépenses

spot_img

En ce début d’avril 2024, la République Démocratique du Congo a enregistré une collecte impressionnante de recettes publiques, avec un total de 548,2 milliards de Francs congolais (CDF), équivalant à environ 199,3 millions USD. Ces chiffres, publiés par la Banque Centrale du Congo (BCC), reflètent les efforts continus des régies financières du pays dans l’optimisation de la collecte fiscale.

Les contributions majeures proviennent de la Direction Générale des Impôts (DGI) et de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), avec des montants respectifs de 238,9 milliards de CDF et 167,2 milliards de CDF. Par ailleurs, la Direction Générale de la Régulation et de l’Assurance des Dépôts (DGRAD) a également joué un rôle non négligeable avec 142,1 milliards de CDF recueillis au titre de la parafiscalité.

Le montant global des dépenses publiques durant la même période s’est élevé à 852,5 milliards de CDF, les allocations principales étant dirigées vers les frais de fonctionnement des diverses institutions et ministères, qui ont absorbé 226,8 milliards de CDF. Les salaires des agents et fonctionnaires de l’État ont également constitué une part importante de ces dépenses, représentant 124,1 milliards de CDF.

En comparaison annuelle, à la date du 12 avril 2024, l’accumulation des recettes a atteint 6.690,5 milliards de CDF, tandis que les dépenses se sont élevées à 6.665,6 milliards de CDF, illustrant une gestion quasi équilibrée des finances publiques.

Pour le mois en cours, les prévisions du plan de trésorerie de l’État suggèrent une attente de recettes s’élevant à 4.048,6 milliards de CDF, principalement grâce aux versements du solde de l’impôt sur le bénéfice et profit pour l’exercice fiscal 2023. Cette perspective optimiste est toutefois tempérée par la prévision d’une augmentation des dépenses, prévues à 3.813,1 milliards de CDF pour le mois.

La gestion prudente des recettes et dépenses en RDC reste un enjeu stratégique essentiel pour le maintien de la stabilité économique et le développement continu du pays. Les efforts pour accroître encore la collecte des recettes sont cruciaux pour assurer les services publics nécessaires à la population.

Rédaction Économique, Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici