spot_imgspot_imgspot_img

Croissance de 6,2 % et inflation de 21 % : Le bilan économique du premier mandat de Félix Tshisekedi

Partager

Le premier mandat de Félix Tshisekedi à la présidence de la République démocratique du Congo a été marqué par plusieurs défis économiques et sociaux, malgré quelques progrès réalisés. Les chiffres clés de son mandat illustrent à la fois les réalisations et les obstacles rencontrés.

Le taux de croissance économique est passé de 1,7 % en 2020 à 6,2 % en 2023, reflétant une résilience économique face aux défis mondiaux. Le budget de l’État a également augmenté, passant de 4 milliards de dollars à 16 milliards de dollars. Cependant, ce montant reste insuffisant pour répondre aux besoins d’un pays de 100 millions d’habitants. Parallèlement, l’inflation a grimpé à 21 %, obligeant le gouvernement à prendre des mesures pour stabiliser le franc congolais. Malgré ces efforts, la monnaie nationale continue de se déprécier, affectant le pouvoir d’achat des citoyens.

Le secteur informel demeure dominant, posant des défis en termes d’emploi formel. Pour remédier à cette situation, l’investissement dans le secteur agricole est considéré comme crucial pour stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté. En outre, les investissements étrangers directs ont atteint 1,8 milliard de dollars en 2023, soit une hausse de 20 % par rapport à 2020. La production minière a également connu une augmentation de 15 % entre 2020 et 2023, avec des gains significatifs dans les secteurs du cuivre, du cobalt et des diamants.

Sur le plan budgétaire, la dette publique a atteint 35 % du PIB en 2023, contre 30 % en 2020, restant dans des niveaux soutenables. Le déficit budgétaire a été réduit, passant de 3,5 % du PIB en 2020 à 2,8 % en 2023.

Malgré ces progrès, des défis sociaux importants subsistent. La pauvreté, l’inflation, la dépréciation du franc congolais, la sécurité, l’éducation et la santé demeurent parmi les principaux défis. Le gouvernement vise une croissance économique de 7 % en 2024 et de 8 % en 2025, avec des efforts continus pour diversifier l’économie.

En conclusion, le premier mandat de Félix Tshisekedi a été marqué par des avancées économiques significatives, mais des défis persistants demeurent. Son second mandat sera déterminant pour consolider la reprise économique et améliorer les conditions de vie des Congolais.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une