spot_imgspot_imgspot_img

Émissions de bons et obligations en RDC : 300 milliards de CDF ciblés pour le deuxième trimestre

Partager

Le Ministère des Finances de la République Démocratique du Congo intensifie ses efforts pour accroître les fonds publics à travers le marché financier local. Au cours du deuxième trimestre de 2024, il est prévu de lever une somme de 300 milliards de Francs congolais (environ 107,9 millions de dollars) par l’émission de Bons du Trésor et d’Obligations du Trésor, tous deux libellés en monnaie nationale.

Ces mesures financières ont été détaillées dans un calendrier établi par O’Neige N’sele Mimpa, Vice-Ministre des Finances, qui spécifie les périodes de maturité de ces instruments financiers, s’étendant de 91 jours à un an et demi.

Le programme commence avec une adjudication prévue pour avril 2024, concernant des Bons du Trésor à six mois de maturité. En juin, deux autres sessions sont programmées : l’une pour des Bons du même type et l’autre pour des Obligations du Trésor à plus long terme, d’une durée d’une année et six mois.

L’objectif de ces émissions est de pallier les insuffisances en matière de collecte des recettes publiques. En continuant d’émettre ces titres, le gouvernement congolais cherche à renforcer sa capacité financière pour mieux soutenir ses initiatives.

Ces démarches montrent la volonté du gouvernement de stabiliser son économie et de garantir le financement de ses programmes sans perturber significativement l’équilibre fiscal.

Ces informations, mises en avant par le calendrier des émissions, sont essentielles pour les investisseurs et les acteurs du marché, indiquant non seulement les opportunités d’investissement, mais aussi les efforts du gouvernement pour maintenir une gestion prudente des finances publiques.

Par l’équipe éditoriale.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une