spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneExpansion notable de l'accès au crédit pour les particuliers dans la zone...

Expansion notable de l’accès au crédit pour les particuliers dans la zone CEMAC avec une augmentation de 23% au deuxième trimestre 2023

spot_img

Au cœur de la dynamique économique de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac), le secteur bancaire a témoigné d’une croissance significative dans l’octroi de crédits aux particuliers entre avril et juin 2023. Les récentes données publiées par la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) révèlent une augmentation remarquable de 23% dans le volume des crédits alloués aux particuliers, totalisant une somme de 336,4 milliards de FCFA. Cette progression, par rapport aux 273,5 milliards de FCFA distribués durant la même période en 2022, met en lumière l’élan croissant du financement bancaire au sein de la population de la Cemac, regroupant le Cameroun, le Congo, le Gabon, le Tchad, la République Centrafricaine, et la Guinée Équatoriale.

La tendance haussière s’est également confirmée sur une base trimestrielle, avec une croissance notable de 29,5% par rapport au premier trimestre de l’année, où le montant des crédits avait été chiffré à 257,3 milliards de FCFA. Cette évolution témoigne de la vitalité et de la réactivité du secteur bancaire face aux besoins financiers des particuliers dans un contexte économique en constante mutation.

Toutefois, malgré cette avancée positive pour les ménages de la zone Cemac, les entreprises continuent de capter la part du lion en termes d’octroi de crédit. Selon les chiffres de la BEAC, les entreprises ont bénéficié de 78,83% du total des crédits distribués au deuxième trimestre 2023, représentant une enveloppe de 1 896,2 milliards de FCFA. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 1 416,5 milliards de FCFA alloués un an plus tôt et aux 2 092,8 milliards de FCFA distribués trois mois auparavant.

Parmi les bénéficiaires, les grandes entreprises (GE) ont reçu 60,41% des nouveaux crédits, soit 1 453,2 milliards de FCFA, marquant une augmentation significative par rapport aux 1 048,6 milliards de FCFA du deuxième trimestre 2022. Les PME n’ont pas été en reste, avec 443 milliards de FCFA reçus, représentant 18,42% de la valeur globale des crédits distribués, contre 367,8 milliards au deuxième trimestre 2022 et 586,5 milliards trois mois plus tôt.

Cette répartition du crédit entre les particuliers et les entreprises souligne l’importance stratégique du secteur bancaire dans le soutien de l’économie régionale, tout en mettant en évidence les défis persistants en matière d’inclusion financière pour les ménages de la Cemac.

Par L’Éditorial

Cette analyse démontre la capacité des institutions financières de la Cemac à répondre aux besoins variés de leur clientèle, tout en réaffirmant le rôle prépondérant du secteur des entreprises dans la dynamique de crédit régionale. Il demeure essentiel pour les acteurs du marché de continuer à développer des produits et services financiers adaptés, afin de favoriser une distribution équilibrée des ressources financières, propice à une croissance économique inclusive et durable au sein de la zone Cemac.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici