spot_imgspot_imgspot_img

Les géants africains du cuivre au cœur du nouvel ETF de Sprott Asset Management

Partager


Dans un mouvement stratégique qui souligne l’importance croissante de l’Afrique dans le marché mondial du cuivre, Sprott Asset Management, basé au Canada, a intégré des acteurs clés du continent dans son dernier produit financier, le Sprott Copper Miners ETF. Lancé le 6 mars et coté sur le Nasdaq, ce fonds négocié en bourse (ETF) se distingue par son inclusion de quatre producteurs de cuivre opérant en Afrique, marquant ainsi une étape significative pour l’industrie minière du continent.

Les entreprises sélectionnées pour figurer dans cet ETF illustrent la diversité et le potentiel du secteur minier africain. Parmi elles, First Quantum Minerals et Ivanhoe Mining, respectivement implantées en Zambie et en République Démocratique du Congo (RDC), deux des principaux producteurs africains de cuivre, témoignent de l’engagement du continent dans la production de ce métal précieux. S’y ajoutent MMG, entreprise chinoise ayant récemment acquis la mine de Khoemacau au Botswana en novembre 2023, et Sandfire Resources, groupe australien opérant à la mine de Motheo, également située au Botswana.

Le Sprott Copper Miners ETF offre aux investisseurs l’opportunité unique de s’immerger dans le secteur du cuivre à travers une sélection de 40 compagnies minières mondiales. Ce faisant, il ne se limite pas à fournir une exposition directe aux bénéfices de ces entreprises, mais aspire également à accroître leur visibilité, à fluidifier la circulation de leurs actions sur le marché, et à potentialiser leur attractivité auprès des investisseurs.

Ce fonds survient dans un contexte où la demande de cuivre connaît une ascension fulgurante, portée par le développement des technologies propres et des réseaux d’énergie renouvelable. Ces derniers, moteurs de la transition énergétique mondiale, exigent des quantités considérables de cuivre, métal essentiel à la fabrication de composants électriques et électroniques. Sprott Asset Management précise que l’indice de ce fonds a été méticuleusement conçu pour refléter les performances d’une sélection rigoureuse de titres globaux de l’industrie du cuivre, englobant producteurs, développeurs, et explorateurs.

Les opérations de First Quantum en Zambie, notamment sur les sites de Kansanshi et Sentinel, ainsi que celles d’Ivanhoe au complexe Kamoa-Kakula en RDC, illustrent parfaitement le dynamisme et l’ampleur des investissements dans le secteur du cuivre africain. Le continent, déjà reconnu comme un acteur majeur de la production cuprifère mondiale, renforce sa position grâce à des initiatives telles que le Sprott Copper Miners ETF.

Par L’ÉDITORIAL

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une