spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneFlambée des tarifs des boissons : Les pourcentages qui détaillent l'impact sur...

Flambée des tarifs des boissons : Les pourcentages qui détaillent l’impact sur le marché congolais

spot_img

La période s’étalant du 5 au 30 novembre a été marquée par une augmentation notable des prix des boissons de grande consommation dans divers points de vente de la capitale congolaise, Kinshasa. Cette observation émane d’une enquête succincte menée récemment.

Selon les informations recueillies, plusieurs facteurs contribuent à cette hausse des prix, notamment la dépréciation du franc congolais par rapport au dollar américain et l’approche des festivités de fin d’année. M. Magloire Kalonda, opérateur économique, confirme cette tendance en soulignant que « certaines boissons de grande consommation affichent une augmentation dans les différents dépôts de vente ».

Faisons un focus sur les évolutions tarifaires spécifiques dans le secteur des boissons alcoolisées. Les produits de la société Bralima en RDC sont concernés, avec des ajustements notables. La Turbo King de 50cl, contenant 20 bouteilles, se vend désormais à 35 000 FC, soit 12,96 dollars américains au taux de change de 2 700 FC par casier, alors qu’elle coûtait précédemment 32 000 FC. De même, un casier de la légendaire boisson de 50cl s’élève à 41 700 FC, soit 15,44 dollars américains, contre 38 000 FC antérieurement. Les variations de prix touchent également les différentes déclinaisons de la Primus, avec un casier de 72cl passant de 28 500 FC à 30 500 FC, soit 11,99 dollars américains.

Quant aux boissons sucrées locales de 50cl en grand format, telles que Coca, Vitalo, et Fanta, elles affichent également une hausse de prix. Actuellement, elles sont commercialisées à 32 000 FC, soit 11,85 dollars américains, alors qu’elles étaient précédemment à 29 000 FC. Les variations concernent aussi les formats plus petits, avec un casier de 30cl passant de 28 000 FC à 30 000 FC.

Bracongo, une autre entreprise locale, n’échappe pas à cette tendance. Un casier de Nkoy de 65cl, par exemple, coûte désormais 30 500 FC, soit 11,99 dollars américains, comparé à son prix antérieur de 28 000 FC. Les ajustements tarifaires touchent également d’autres produits de Bracongo, comme la bière brune « Nkoy » de 50cl, qui passe de 35 000 FC à 43 500 FC, soit 16,11 dollars américains.

En somme, cette augmentation des prix des boissons de grande consommation à Kinshasa semble être influencée par des facteurs économiques et saisonniers. Les consommateurs devront prendre en considération ces variations lors de leurs achats, notamment en prévision des festivités de fin d’année.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici