spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneInflation hebdomadaire en hausse à 0,33% en RDC au cours de la...

Inflation hebdomadaire en hausse à 0,33% en RDC au cours de la 4e semaine de janvier 2024, selon la BCC

spot_img

La semaine dernière, la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo (BCC), Mme Malangu Kabedi Mbuyi, a exposé la conjoncture économique lors du Conseil des Ministres du 2 février 2024. Elle a particulièrement mis l’accent sur l’évolution du marché des changes et des biens et services dans un contexte mondial marqué par des défis persistants.

Malgré les difficultés persistantes du commerce mondial, la République Démocratique du Congo enregistre des pressions économiques inférieures à celles de la même période l’année précédente. Mme Mbuyi souligne que le taux d’inflation hebdomadaire a atteint 0,33% au cours de la quatrième semaine de janvier 2024, soit une hausse par rapport aux 0,16% de la semaine précédente. Le taux d’inflation cumulé sur l’année s’établit à 1,4%, en recul par rapport aux 2,5% enregistrés à la même période en 2023.

Évolution du marché des changes et des taux

Concernant le marché des changes, la monnaie nationale a connu une dépréciation de 1,3% à l’indicatif, après une précédente baisse de 1,4%. Au marché parallèle, le Franc Congolais, malgré une appréciation de 1,8% la semaine précédente, a enregistré une dépréciation de 0,5%. Au 26 janvier 2024, le taux de change s’établit à 2.727,48 CDF et 2.703,44 CDF par rapport au dollar américain, respectivement à l’indicatif et au parallèle.

Autres indicateurs économiques

Parmi les autres points saillants évoqués par la Gouverneure, on note l’augmentation de l’encours global des Bons BCC, atteignant 235 milliards de CDF. Cette expansion a entraîné une ponction hebdomadaire de liquidité de l’ordre de 58 milliards de CDF. Elle a également souligné le maintien du resserrement du taux directeur à 25% et le maintien du coefficient de la réserve obligatoire sur les dépôts à vue en monnaie nationale à 10%.

Recommandations et perspectives

Face aux facteurs de risques internes et externes, la Gouverneure a recommandé la poursuite du strict respect du Pacte de stabilité, consacrant le financement monétaire nul du déficit public. Elle a également préconisé le maintien des mesures de stabilisation et la surveillance continue des facteurs de liquidité par la Banque Centrale du Congo.

Par la Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici