spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneKobold Metals, la Stratégie Américaine en Terres Congolaises

Kobold Metals, la Stratégie Américaine en Terres Congolaises

spot_img

Par Mitterrand Mass, Journaliste Économique

La startup américaine Kobold Metals, soutenue par des titans tels que Bill Gates, Jack Ma et Jeff Bezos, affiche une détermination sans faille dans son expansion vers le sol congolais, érigeant ainsi une alternative américaine à la mainmise chinoise sur les minéraux essentiels à la fabrication des véhicules électriques. Installée préalablement en Zambie, la société dirigée par Kurt House a récemment soumis une offre pour l’acquisition d’une mine en République Démocratique du Congo (RDC), bien que cette proposition n’ait pas encore abouti.

Dans une déclaration à nos confrères de Bloomberg, Kurt House a dévoilé la vision ambitieuse de Kobold Metals pour la RDC, décrivant le sol congolais comme « probablement le meilleur endroit au monde pour les types de matériaux que nous recherchons ». Il souligne l’abondance de cuivre hautement concentré, une ressource capable d’alimenter jusqu’à 100 millions de véhicules électriques, gisant sous leurs pieds.

L’Alternative Américaine à l’Assaut Chinois

Kobold Metals, créée il y a neuf ans, a établi son quartier général en Zambie, opérant avec succès les mines de cuivre de Mingomba et de Luambe. Pour Kurt House, cette expansion en RDC s’inscrit dans la stratégie globale de l’administration Biden visant à accroître les investissements américains tout au long de la chaîne d’approvisionnement des véhicules électriques.

Investisseurs et Financements Stratégiques

L’entreprise bénéficie actuellement du soutien d’investisseurs de renom à travers le fonds Breakthrough Energy Ventures, dédié au financement d’innovations dans les énergies renouvelables et la technologie. Des figures telles qu’Andrew Forrest (Tattarang), Aditya Mittal (ArcelorMittal), et Patrice Motsepe, patron d’African Rainbow Minerals et président de la Confédération africaine de football (CAF), contribuent à consolider la position financière de Kobold Metals.

En février dernier, l’entreprise annonçait un investissement substantiel de 150 millions de dollars américains pour la mise en valeur des gisements de cuivre de Mingomba et de Luambe, démontrant ainsi sa volonté d’investir massivement dans l’exploitation de ces ressources stratégiques.

Conclusion

Kobold Metals s’affirme comme un acteur majeur dans la course aux ressources minérales nécessaires à l’essor de la mobilité électrique. Avec des partenariats solides, des investisseurs de renom, et des initiatives d’investissement substantielles, la startup américaine se positionne stratégiquement pour contribuer significativement à l’approvisionnement en matières premières cruciales pour l’industrie automobile électrique.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici