spot_imgspot_imgspot_img

Kongo Central : 50 % des produits pétroliers du pays et un fonds dédié

Partager

Le Ministre congolais des Hydrocarbures, Aimé Molendo Sakombi, a rencontré ce samedi Grâce Bilolo, Gouverneur de la province du Kongo Central, pour discuter des perspectives du secteur pétrolier congolais et de la mise en place d’un fonds pétrolier.

« Nous avons évoqué le fonds Muanda dans un souci de transparence et de suivi des fonds publics. En outre, l’idée d’un fonds pétrolier, proposée par le Gouverneur, m’a semblé pertinente. Nous avons les compétences nécessaires pour structurer ce projet. Une réunion d’envergure à Moanda réunira tous les acteurs, y compris les pétroliers et la société civile, pour collecter leurs préoccupations », a déclaré Aimé Molendo Sakombi.

Cette rencontre marque la première visite du Ministre dans la province du Kongo Central depuis sa nomination. Il a souligné l’importance stratégique de cette région, seule productrice de pétrole en RDC.

« Le Kongo Central est non seulement la première province productrice de pétrole brut, mais elle représente également 50% des produits pétroliers importés. Il est donc normal que ma première visite soit dédiée à cette province. Le Gouverneur et moi avons convenu de collaborer étroitement pour renforcer l’implication de la province dans le processus », a-t-il ajouté.

Située à l’Ouest de la République Démocratique du Congo, la province du Kongo Central possède un potentiel pétrolier significatif, notamment dans le bassin côtier de Muanda. En 2022, la compagnie Perenco y a découvert un nouveau gisement après 30 ans d’exploration, promettant des revenus substantiels pour l’État congolais.

Le Gouvernement de la RDC a lancé un appel d’offres en 2022 pour 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers, estimant le potentiel à 22 milliards de barils. L’objectif est d’augmenter significativement la production et les revenus de l’État. Cependant, en décembre 2023, Perenco s’est retirée de l’appel d’offres pour deux blocs onshore, jugeant leur potentiel insuffisant.

Le sous-sol du Kongo Central ne se limite pas au pétrole. Il renferme également des gisements miniers importants tels que l’or, le diamant, le cuivre, le zinc et le plomb. Malgré ces ressources, leur exploitation pose des défis économiques et environnementaux pour la RDC.

M.KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une