spot_imgspot_imgspot_img

RDC : ratification de 118,7 millions USD de prêts pour la transformation agricole

Partager

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a récemment validé la ratification de deux Accords de prêts d’une valeur totale de 118,7 millions USD, une mesure présentée par le Ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde. Ces accords, signés le 25 mars 2024, s’inscrivent dans le cadre du Projet d’Appui à la Gouvernance et au Développement des Compétences, visant à soutenir le Programme de Transformation de l’Agriculture.

Détails des accords

Selon le compte-rendu du Conseil des Ministres, le premier accord, identifié sous le numéro 2100150044343, a été conclu entre la République Démocratique du Congo et le Fonds Africain de Développement (FAD), pour un montant de 39,9 millions de dollars américains. Ce financement est destiné à renforcer la gouvernance et à développer les compétences nécessaires pour améliorer les performances agricoles du pays.

Le deuxième accord, portant le numéro 5900150003951, a été signé avec la Facilitation d’Appui à la Transition (FAT), pour un montant de 78,8 millions de dollars américains. Cette somme est prévue pour faciliter la transition et apporter un soutien technique et financier crucial à la mise en œuvre des réformes agricoles.

Contexte législatif

Dans sa note d’information, le Ministre des Finances a rappelé que ces deux projets ont été inclus parmi les sujets pour lesquels le Parlement a habilité le Gouvernement à prendre des mesures par Ordonnance-Loi. Cette habilitation permet au Gouvernement de légiférer directement sur des matières relevant du domaine de la Loi, afin de garantir l’exécution efficace du Programme du Gouvernement.

L’adoption de ces accords de prêts s’inscrit dans une stratégie plus large visant à transformer le secteur agricole congolais, considéré comme un pilier crucial pour le développement économique et la sécurité alimentaire du pays. En mobilisant ces fonds, le Gouvernement entend moderniser les infrastructures agricoles, améliorer les techniques de culture et former les agriculteurs, afin de maximiser la productivité et de répondre aux défis alimentaires croissants.

Impacts économiques

Les 39,9 millions USD du FAD et les 78,8 millions USD du FAT représentent des investissements significatifs qui devraient avoir un impact durable sur l’économie congolaise. En effet, ces financements permettront de développer des infrastructures rurales, d’améliorer l’accès aux marchés pour les producteurs et de renforcer les capacités institutionnelles. Ces mesures visent à créer un environnement favorable à l’augmentation de la production agricole et à la réduction de la pauvreté en milieu rural.

En conclusion, l’adoption de ces accords de prêts est une étape essentielle dans le processus de transformation de l’agriculture en RDC. Elle témoigne de l’engagement du Gouvernement à promouvoir une gouvernance efficace et à investir dans le développement des compétences, afin de soutenir la croissance économique et d’assurer une sécurité alimentaire durable pour les générations futures.

M. MATUVOVANGA

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une