spot_imgspot_imgspot_img

Le boom de la production de soja : entre croissance économique et défis environnementaux

Partager

Au cœur des débats environnementaux, la culture du soja se trouve à l’intersection de la croissance économique et des préoccupations écologiques mondiales. Principalement cultivé pour répondre à la demande croissante de l’industrie agroalimentaire, notamment pour l’alimentation animale, le soja est aujourd’hui un pilier de l’agriculture mondiale. Selon les données du ministère américain de l’Agriculture, le Brésil, les États-Unis et l’Argentine dominent le marché global, avec une superficie totale dédiée à cette culture dépassant les 120 millions d’hectares en 2020, une étendue surpassant la somme des territoires de la France, de l’Espagne et des Pays-Bas.

Cette expansion rapide soulève cependant des inquiétudes majeures en termes d’impact environnemental. La déforestation massive, particulièrement visible dans des écosystèmes critiques tels que l’Amazonie, le Cerrado, le Gran Chaco et le Pantanal, est directement liée à l’augmentation des terres cultivées pour le soja. Bien que le Brésil ait instauré un moratoire visant à limiter la déforestation liée à cette culture, les effets néfastes sur la biodiversité et les écosystèmes demeurent préoccupants.

L’utilisation intensive de glyphosate, un pesticide controversé classé parmi les cancérogènes probables pour l’homme, ajoute une couche supplémentaire de complexité à la problématique. Cette pratique agricole pose des questions urgentes sur la durabilité et les méthodes de production.

Par ailleurs, l’essor de la culture du soja est étroitement lié à la consommation de produits animaux. Le WWF souligne qu’entre 70 et 90 % de la production mondiale de soja est destinée à l’alimentation du bétail, une demande qui a quadruplé la production de soja entre 1980 et 2020. Cette dynamique illustre l’interconnexion profonde entre les habitudes alimentaires globales et les pressions exercées sur les ressources naturelles.

Face à ces défis, la question de l’équilibre entre les impératifs économiques et la préservation de l’environnement est plus pertinente que jamais. La culture du soja, moteur de croissance pour de nombreux pays producteurs, doit être repensée dans une perspective de développement durable, intégrant des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et de la santé humaine.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une