spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLe cuivre atteint son plus haut niveau depuis février : 9.667 $/t...

Le cuivre atteint son plus haut niveau depuis février : 9.667 $/t sous l’effet des annonces de la Fed

spot_img

Dans un contexte économique mondial en constante évolution, le secteur des métaux industriels semble actuellement naviguer sur une vague d’optimisme. La récente annonce de la Réserve Fédérale américaine, envisageant une baisse de ses taux directeurs dans le courant de l’année, a insufflé un vent d’espoir quant à une reprise soutenue de la demande. Cette perspective réjouissante est d’autant plus renforcée par les données encourageantes en provenance de Chine, où l’on observe une augmentation significative des importations de cuivre brut.

Au cœur des chiffres : un indicateur de reprise ?

Le dynamisme du secteur est palpable avec les chiffres rapportés concernant les importations chinoises de cuivre brut. Avec un total de 902.000 tonnes pour les deux premiers mois de l’année, ces importations marquent une croissance de 2,6% sur une base annuelle. Un tel volume n’est pas anodin et traduit une reprise de l’activité économique, notamment dans le pays de l’Empire du Milieu. De plus, la prime sur le cuivre, au départ des entrepôts de Yangshan en Chine, a grimpé à 60 $/t, témoignant ainsi d’un regain d’intérêt et d’une demande accrue pour ce métal précieux.

Le cuivre et le zinc en vedette

Sur les marchés financiers, cette tendance haussière se confirme. À Shanghai, le contrat de référence sur le cuivre a vu son prix augmenter de 0,5% pour atteindre 69.350 yuan/t (environ 9.635,69 $/t), flirtant même avec un pic à 69.580 yuan/t (9.667 $/t), soit son niveau le plus élevé depuis le début du mois de février. À Londres, bien que le cuivre montre une légère contraction de 0,25% à 8.555 $/t, l’ensemble du secteur des métaux de base reste dynamique.

Le zinc n’est pas en reste, bénéficiant d’une attention particulière après l’annonce par le producteur coréen Young Poong Corp. d’une réduction de 20% de la production de sa fonderie Seokpo. Ce métal affiche ainsi une croissance de 1,3% à Shanghai, atteignant 21.030 yuan/t, son plus haut niveau également depuis le début février. Le contrat à trois mois à Londres enregistre, pour sa part, une hausse de 0,5% à 2.507 $/t, illustrant la solidité et le dynamisme du marché du zinc.

Analyse du marché : une tendance positive à surveiller

Cette évolution positive des marchés des métaux de base à Londres et à Shanghai révèle un regain de confiance des investisseurs et des acteurs économiques dans la reprise de la demande mondiale. Les décisions des banques centrales, couplées à la reprise économique en Chine, jouent un rôle clé dans cette dynamique. Toutefois, les observateurs restent attentifs aux signaux du marché, conscients que les conditions économiques globales, y compris les tensions géopolitiques et les fluctuations des marchés financiers, continuent d’influencer les cours des métaux.

Par L’ÉDITORIAL

En somme, le secteur des métaux industriels démontre une robustesse notable, portée par les anticipations de politique monétaire et la demande en provenance de Chine. Alors que le monde économique garde un œil attentif sur les développements futurs, ces indicateurs sont un signe prometteur de la vitalité du marché.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici