spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLe « leasing social » stoppé : 90 000 demandes, mais seulement...

Le « leasing social » stoppé : 90 000 demandes, mais seulement 50 000 véhicules honorés – Quel impact sur la transition vers l’électrique ?

spot_img

Le gouvernement a récemment mis fin au « leasing social », une initiative visant à faciliter l’accès des ménages à revenus modestes à la location de véhicules électriques. Lancé le 1er janvier, le programme a suscité un engouement massif, avec plus de 90 000 demandes enregistrées en seulement six semaines. Cependant, cette popularité a conduit à sa cessation prématurée, alors que seules 50 000 demandes seront honorées, dépassant largement les 20 000 à 25 000 véhicules prévus par le gouvernement pour l’année 2024.

Bien que cette initiative ait ouvert la voie à une adoption plus large de véhicules électriques, elle met également en lumière les défis persistants auxquels la France est confrontée en matière d’infrastructure de recharge. Malgré les progrès réalisés, notre pays compte seulement 85 bornes de recharge publiques pour 1 000 voitures électriques rechargeables personnelles en 2022, un chiffre bien inférieur à celui de la Corée du Sud (563) et des Pays-Bas (235), selon les données de l’Agence internationale de l’énergie.

leasing social

Cette lacune en matière d’infrastructure pose un défi crucial, en particulier à la lumière de la fin du « leasing social », car la recharge à domicile n’est pas une option viable pour tous les propriétaires de véhicules électriques. Les bornes publiques jouent un rôle essentiel pour assurer un accès pratique à la recharge, en particulier pour ceux qui se déplacent fréquemment ou n’ont pas la possibilité d’installer une borne à domicile.

Selon les données de l’Agence internationale de l’énergie, à la fin de l’année 2022, il existait 2,7 millions de points de charge publics dans le monde, avec plus de 900 000 ajoutés au cours de cette année-là. Bien que la recharge à domicile reste la méthode dominante, l’importance croissante de l’infrastructure de recharge publique ne peut être sous-estimée, en particulier dans les zones urbaines densément peuplées où la recharge domestique est moins répandue.

La France doit intensifier ses efforts pour améliorer son réseau de recharge, en se basant sur les meilleures pratiques observées à l’échelle mondiale. Avec seulement 85 bornes pour 1 000 véhicules, notre pays est loin derrière les leaders mondiaux, ce qui souligne l’urgence d’investissements accrus dans les infrastructures de recharge publiques.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici