spot_imgspot_imgspot_img

Le tourisme en RDC : Un levier économique potentiel à stimuler

Partager

Le développement de l’industrie touristique en République démocratique du Congo (RDC) requiert une approche stratégique axée sur l’allégement du visa pour les visiteurs et la réduction des taxes pour les opérateurs économiques, selon les observations de Mulinga Saiba, chef d’agence provincial de l’Office national du tourisme dans le Nord-Kivu, recueillies par Lepoint.cd.

M. Saiba souligne l’importance cruciale de rendre le coût du visa plus abordable, soulignant que le processus actuel, exigeant un déplacement à Kinshasa, représente une charge financière significative pour les visiteurs. Dans une perspective de compétitivité, il suggère également la baisse des taxes pour les opérateurs économiques, favorisant ainsi un environnement propice au développement du secteur.

Pour dynamiser l’industrie touristique, M. Saiba insiste sur la nécessité de réhabiliter les sites touristiques existants, tout en encourageant la création de nouvelles attractions. Il propose également une synergie entre les services de l’État et une promotion plus efficace à travers les médias pour attirer l’attention des touristes potentiels.

Dans le contexte actuel, le coût élevé du visa en RDC est un frein significatif, et M. Saiba souligne que cette situation ne touche pas seulement les visiteurs étrangers mais également les nationaux, soulignant le potentiel du tourisme scolaire et académique.

Concernant les défis spécifiques au Nord-Kivu, M. Saiba mentionne que malgré l’insécurité, la région possède des atouts touristiques uniques tels que le lac Kivu, les volcans actifs, les lacs vert et noir, le lac Macha, l’île d’Idjwi, les singes à pelage bleu, les glottes, et d’autres sites remarquables. Il insiste sur le fait que ces éléments peuvent constituer des attractions majeures avec un potentiel inexploité.

Sur le plan architectural, bien que la ville de Goma dispose d’hôtels de qualité, la capacité d’accueil reste un défi. Les restaurants de qualité et diversifiés en spécialités contribuent cependant à enrichir l’expérience touristique.

Malgré les efforts déployés par l’Office national du tourisme, M. Saiba déplore la tenue d’activités touristiques sans coordination avec l’ON.T. Il encourage une collaboration plus étroite pour maximiser l’impact des initiatives touristiques.

Dans une perspective économique, le tourisme en RDC représente un secteur potentiel de croissance et de diversification. L’allégement du visa et la réduction des taxes, combinés à une promotion stratégique des atouts touristiques, pourraient créer un environnement propice à l’afflux de visiteurs nationaux et internationaux, stimulant ainsi l’économie du pays.

Par la Rédaction.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une