spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneL'UEMOA enregistre un soutien financier considérable de bailleurs internationaux au premier semestre...

L’UEMOA enregistre un soutien financier considérable de bailleurs internationaux au premier semestre 2023, avec la Banque Mondiale en tête.

spot_img

Au sein de la zone UEMOA, où les acteurs financiers régionaux jouent un rôle essentiel, les pays membres ont connu une augmentation significative de leur soutien financier en provenance de partenaires extérieurs au cours du premier semestre de l’année 2023. Selon le récent rapport sur la politique monétaire de la BCEAO, publié le 27 septembre 2023, ces appuis se sont élevés à des montants impressionnants.

En tête de liste, la Banque Mondiale a octroyé un soutien financier considérable, s’élevant à 1 051,5 milliards de FCFA. L’Agence Française de Développement, quant à elle, a injecté 121,4 milliards de FCFA dans la région, tandis que la Banque Africaine de Développement a contribué à hauteur de 97 milliards de FCFA.

Les cinq États membres de l’Union, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, et le Sénégal, ont bénéficié de l’appui financier du Fonds Monétaire International (FMI) au cours des six premiers mois de 2023, avec un montant global impressionnant de 656,2 milliards de FCFA. Parmi ces montants, le Bénin et la Côte d’Ivoire ont reçu respectivement 41,2 milliards de FCFA et 302 milliards de FCFA, attribués au travers du Mécanisme Élargi de Crédit (MEDC) et de la Facilité Elargie de Crédit (FEC).

En ce qui concerne la Guinée-Bissau, elle a bénéficié d’un soutien financier substantiel de 1,9 milliard de FCFA, dans le cadre de la FEC. Le Burkina Faso, de son côté, a reçu des appuis d’une valeur de 49 milliards de FCFA, attribués via la Facilité de Crédit Rapide (FCR). Quant au Sénégal, il a profité d’un soutien financier varié, incluant la Facilité de Crédit de Confirmation (FCC) et l’Accord de Confirmation (AC), ainsi que le MEDC et la FEC, pour un total impressionnant de 262,2 milliards de FCFA.

Ces chiffres substantiels démontrent l’engagement des partenaires extérieurs envers les pays de l’UEMOA et soulignent l’importance des mécanismes de financement disponibles pour soutenir la stabilité économique et le développement dans la région. Cette injection de capitaux est cruciale pour la poursuite des projets de croissance économique et pour répondre aux défis financiers auxquels la région est confrontée. Elle renforce également la position de l’UEMOA en tant que joueur clé sur la scène économique mondiale, tout en offrant des opportunités de développement significatives pour ses membres. Une gestion prudente et efficace de ces ressources s’avère donc impérative pour garantir un avenir prospère pour l’Union.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici