spot_imgspot_imgspot_img

Paramétrage des TPE en francs congolais : une réforme salutaire pour l’économie de la RDC ( Flory Mapamboli)

Partager

La Banque Centrale du Congo (BCC) a récemment annoncé une réforme visant à paramétrer les terminaux de paiement électronique (TPE) en francs congolais (CDF), une mesure destinée à alléger les coûts de conversion et à renforcer la monnaie locale. Cette initiative soulève de nombreux avantages économiques et opérationnels pour les consommateurs et les commerçants.

Les TPE, utilisés couramment dans les supermarchés, boutiques et restaurants pour les paiements par carte bancaire, sont actuellement paramétrés en dollars américains (USD). Cette situation entraîne des opérations de change complexes et coûteuses pour les utilisateurs qui paient en francs congolais. En effet, lorsqu’une facture est émise en CDF, elle est souvent convertie en USD par le commerçant avant le paiement. Cette double conversion engendre des frais supplémentaires pour le consommateur, qui voit son compte débité à un taux de change désavantageux.

Prenons un exemple concret : un client reçoit une addition de 265 000 CDF dans un restaurant, que le système de facturation convertit en 100 USD au taux de 1 USD = 2 650 CDF. Si le client paie avec une carte bancaire approvisionnée en francs congolais, le TPE convertira ces 100 USD en 280 000 CDF, selon le taux appliqué par la banque du client. Ainsi, le consommateur perd 15 000 CDF uniquement en frais de change, un montant qui peut s’accumuler significativement avec le volume des transactions.

La réforme de la BCC permettra aux consommateurs de régler directement en CDF, éliminant ainsi la nécessité de conversions multiples. Cette simplification réduira non seulement les frais de change, mais encouragera également l’utilisation du franc congolais. En stabilisant la demande pour la monnaie locale, cette mesure pourrait atténuer les fluctuations du taux de change et renforcer la valeur du CDF.

Pour les commerçants, cette mesure signifie une transparence accrue et une gestion plus simple des transactions. En évitant les conversions entre CDF et USD, les commerçants pourront offrir des prix plus stables et compétitifs, réduisant ainsi l’impact des variations de change sur leurs marges.

La réforme de la BCC s’inscrit dans une série de mesures économiques visant à fortifier l’économie congolaise et à promouvoir une utilisation plus large et plus stable du franc congolais. En diminuant la dépendance aux dollars américains et en simplifiant les transactions quotidiennes, cette initiative pourrait jouer un rôle clé dans la stabilisation économique du pays.

En somme, la décision de paramétrer les TPE en francs congolais est une avancée significative qui bénéficiera à la fois aux consommateurs et aux commerçants. En réduisant les frais de change et en stabilisant la demande pour le CDF, cette réforme a le potentiel de renforcer l’économie congolaise et de promouvoir une utilisation plus efficace et équitable de la monnaie locale.

La rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une