spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRDC et Banque Mondiale lancent un projet de 55 millions USD pour...

RDC et Banque Mondiale lancent un projet de 55 millions USD pour le marché du crédit carbone

spot_img

Dans le cadre de ses efforts continus pour combattre le changement climatique, la République Démocratique du Congo (RDC) s’est lancée dans une initiative prometteuse avec la Banque mondiale, orchestrant une transaction de 55 millions de dollars. Ce partenariat vise à exploiter le potentiel de la RDC en tant que leader dans l’économie du carbone.

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a souligné l’importance de cette démarche pour le pays, mentionnant les opportunités futures pour la RDC dans les marchés du carbone internationaux, conformément à l’Accord de Paris. « La République Démocratique du Congo dirige une transaction significative avec la Banque mondiale, illustrant notre capacité à devenir un acteur clé dans les échanges de crédits carbone« , a-t-il expliqué.

La RDC, reconnue comme le plus grand réservoir de carbone du monde, a fait des avancées notables dans la mise en place d’une structure de marché efficace et dans l’amélioration de la gouvernance forestière. Ces progrès sont cruciaux non seulement pour la préservation de l’environnement mais aussi pour le développement économique du pays.

Le ministre a également mis en avant les efforts du gouvernement pour renforcer le cadre réglementaire, assurant ainsi une gestion durable et équitable des ressources naturelles. Cette stratégie vise à positionner la RDC comme un modèle dans la lutte contre le réchauffement climatique tout en stimulant son économie à travers les échanges de crédits carbone.

Rédaction LePoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici