spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRDC : Les nouveaux permis de conduire, un choix de 38,5 à...

RDC : Les nouveaux permis de conduire, un choix de 38,5 à 99 USD

spot_img

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste Économique

Après des années d’anticipation, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a finalement révélé, le 26 octobre 2033, une grille tarifaire révolutionnaire pour l’acquisition des tout nouveaux permis de conduire biométriques. Cette annonce tant attendue est le fruit d’un arrêté interministériel, daté du 2 août 2023, signé conjointement par deux figures clés, Marc Ekila, Ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement, et Nicolas Kazadi, Ministre des Finances.

Cette nouvelle tarification affecte trois catégories de permis, chacune étroitement liée à la catégorie de véhicule désirée :

Catégorie A : 38,5 USD

Cette catégorie concerne les véhicules à deux ou trois roues. Les demandeurs devront débourser 38,5 dollars américains pour obtenir ce précieux document.

Catégorie B : 71,5 USD

Si votre intérêt se porte sur un véhicule d’une capacité de 3,5 tonnes, alors la catégorie B est la vôtre. Elle s’accompagne d’une taxe de 71,5 dollars américains.

Catégorie C : 99 USD

Enfin, pour ceux qui souhaitent conduire des véhicules de plus de 3,5 tonnes, la catégorie C est de rigueur, au prix de 99 dollars américains.

Cependant, la réelle innovation dans cette réforme réside dans le mode de financement, avec un partenariat public-privé établi entre le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et la société Otojuste SARL depuis février 2022.

Selon les termes de ce partenariat, les recettes générées par la vente des permis de conduire seront redistribuées de manière stratégique, contribuant ainsi à la croissance économique du pays :

  • Catégorie A (véhicules à deux ou trois roues) : Sur les 38,5 dollars payés, 15,4 dollars seront versés dans le Trésor public, tandis que 23,1 dollars iront à la Société de Permis de Conduire (SPC-SAU) en guise de rémunération pour les services fournis.
  • Catégorie B (véhicules de 3,5 tonnes maximum) : De la taxe de 71,5 dollars, 28,6 dollars seront affectés au Trésor public, tandis que 42,9 dollars seront reversés à la Société de Permis de Conduire (SPC-SAU) en compensation de leurs services.

Quant à la catégorie C, D et E (véhicules de plus de 3,5 tonnes), 39,6 dollars seront versés au Trésor public, et 59,4 dollars seront alloués à la Société de Permis de Conduire (SPC-SAU) pour leurs efforts.

Conformément à l’arrêté interministériel, les fonds résultant de ces transactions seront déposés dans un compte séquestre, géré par la banque désignée par le Ministère des Finances. Une directive spécifie que chaque partie prenante recevra sa part dans les 24 heures suivant la collecte des fonds, garantissant une distribution efficace des recettes.

Il est essentiel de noter que le processus de délivrance des permis de conduire en République Démocratique du Congo a été initié en 2017. Ces permis sont valides pendant une période de cinq (5) ans, mais il est important de signaler qu’ils étaient devenus obsolètes depuis l’année 2022 en République Démocratique du Congo (RDC).

Cette réforme tarifaire est un pas significatif vers une gestion plus transparente des ressources publiques et une modernisation des services gouvernementaux. Elle vise à renforcer la capacité du gouvernement à financer des projets essentiels et à favoriser la croissance économique dans le pays, tout en offrant aux citoyens des services plus efficaces pour l’obtention de leurs permis de conduire biométriques.

Fin de l’article par Mitterrand Masamuna, Journaliste Économique

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici