spot_imgspot_imgspot_img

RDC : levée de 75 millions USD par Obligations du Trésor à 10%

Partager

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo prévoit de lever 75 millions USD à travers l’émission des Obligations du Trésor, programmée pour le 28 mai 2024. Selon le ministère des Finances, cette émission sera assortie d’un taux d’intérêt de 10% et d’une maturité de 18 mois, avec un remboursement du principal effectué sur une base trimestrielle.

Les investisseurs intéressés sont attendus à la Banque Centrale du Congo (BCC) à 11 heures pour participer à cette levée de fonds. Les Obligations du Trésor représentent des instruments de dette à moyen et long terme émis par l’État pour financer ses besoins de trésorerie. En raison de la stabilité financière de l’État émetteur, ces obligations sont souvent perçues comme des investissements sécurisés.

En RDC, les Obligations du Trésor sont habituellement émises à taux fixe et remboursées in fine, signifiant que le capital prêté est remboursé à l’échéance de l’obligation. Ces titres financiers répondent aux besoins de financement de l’État sur le moyen et long terme et sont assortis de plusieurs caractéristiques : un nominal unitaire, une valeur nominale, des échéances variées, un taux de coupon fixe, et des intérêts payés annuellement.

Ces obligations sont émises par adjudication à prix multiples. Le montant net reçu par l’émetteur correspond à la valeur nominale multipliée par le Prix Moyen Pondéré. Les modalités de remboursement peuvent varier, avec des options d’amortissement annuel du capital ou un remboursement unique à l’échéance.

Les Obligations du Trésor offrent aux investisseurs un taux d’intérêt fixe, garantissant ainsi des revenus réguliers. De plus, en raison de la faible probabilité de défaut de l’État émetteur, elles sont considérées comme des placements sécurisés. Toutefois, les investisseurs doivent aussi être conscients des risques, notamment les fluctuations des taux d’intérêt qui peuvent influencer la valeur des obligations sur le marché secondaire.

Cette émission s’inscrit dans une stratégie globale de gestion de la dette publique de la RDC. En recourant à des instruments à taux fixe, l’État cherche à équilibrer son budget tout en obtenant des financements à des conditions avantageuses. Les Obligations du Trésor permettent ainsi de diversifier les sources de financement de l’État et de minimiser les coûts liés à l’emprunt.

Pour les investisseurs, tant institutionnels qu’individuels, ces obligations représentent une opportunité de soutenir la stabilité financière du pays tout en bénéficiant de rendements attractifs.

Le succès de cette émission pourrait renforcer la confiance des investisseurs dans la gestion financière de la RDC. Une bonne gestion de la dette publique est essentielle pour améliorer l’accès aux financements internationaux et pour attirer les investissements dans les différents secteurs économiques du pays.

En somme, l’émission des Obligations du Trésor du 28 mai 2024 est un élément central de la stratégie financière de la RDC, visant à stabiliser l’économie et à assurer un financement durable pour ses projets de développement.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une