spot_imgspot_imgspot_img

Buenassa et KEC s’associent pour fournir de l’énergie aux zones économiques spéciales du katanga

Partager

Le 22 mai 2024, une réunion importante s’est tenue à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, sous la présidence du Ministre National de l’Industrie. Cette rencontre a rassemblé des représentants du Ministère de l’Industrie, de Buenassa et de Katanga Energy Corporation (KEC), une entreprise spécialisée dans le développement des infrastructures énergétiques, pour discuter de l’approvisionnement en électricité des zones économiques spéciales en cours de développement au Katanga.

“C’est une avancée majeure pour notre projet de raffinerie, qui nécessite environ 25 MW pour sa première phase,” a déclaré Eddy Kioni, Directeur Général de Buenassa. Cette initiative vise à promouvoir la transformation locale des ressources minières dans le Grand Katanga, un objectif clé pour le développement économique de cette région riche en minerais.

“L’approvisionnement en énergie électrique des zones économiques spéciales est essentiel pour soutenir l’industrialisation de notre pays,” a souligné Julien Paluku Ministre de l’Industrie. Cette réunion a vu la participation des experts des Ministères de l’Industrie et des Ressources Hydrauliques et Électricité, ainsi que des Directeurs Généraux de KEC et de Buenassa, ce dernier prévoyant d’y installer une usine de raffinerie de cuivre et de cobalt.

Le Ministre a également salué la détermination de KEC à produire initialement 87 MW, une capacité qui contribuera significativement à la transformation locale des ressources minières. “L’énergie est un élément clé de l’industrialisation,” a-t-il martelé. Jean-Denis Kasese, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Industrie, a précisé que deux zones économiques spéciales, celles de Kinsevere et de Moussopo, nécessitent également un approvisionnement en énergie, malgré le déficit actuel dans cette partie de la RDC.

Le projet de Buenassa, dans sa première phase, permettra de produire 30 000 tonnes de cathodes de cuivre et 5 000 tonnes de sulfate de cobalt, s’inscrivant ainsi dans la vision du Chef de l’État. De son côté, Luang Jing, Directeur Général de KEC, a rassuré le Ministre de l’Industrie sur la disponibilité des financements pour la construction de centrales hydroélectriques dans le Grand Katanga. “Dans deux ou trois ans, le barrage sera achevé. Les fonds sont déjà sécurisés,” a-t-il affirmé.

Cette réunion a abouti à la mise en place d’une commission technique, marquant une étape décisive dans l’approvisionnement énergétique des zones économiques spéciales au Katanga, un projet crucial pour le développement industriel et économique de la région.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une