spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRenforcement du contrôle fiscal sur les projets miniers en RDC : une...

Renforcement du contrôle fiscal sur les projets miniers en RDC : une initiative clé pour l’économie

spot_img

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, un atelier significatif s’est tenu récemment, mettant en lumière les stratégies visant à accroître l’efficacité du contrôle fiscal appliqué aux importants projets miniers du pays. Cet événement, orchestré par la Coopération allemande GIZ en collaboration avec le Comité de pilotage et d’orientation de la réforme des finances publiques (COREF), s’inscrit dans le cadre d’une démarche ambitieuse pour optimiser la collecte des revenus issus du secteur minier, pilier central de l’économie congolaise.

Une vision partagée pour l’économie minière

L’initiative, qui fait partie intégrante du projet de développement économique intégré du secteur minier (DISM), bénéficie du soutien de la Coopération allemande GIZ. Cette dernière s’engage à intégrer le secteur minier dans l’économie locale de manière transparente et inclusive. Indra Thevoz, conseillère technique chez GIZ, souligne l’importance de cette collaboration : « Notre objectif est de renforcer les capacités administratives et financières pour une gestion fiscale efficace des grands projets miniers, essentielle à la prospérité économique du pays. »

Judel Tshikub, assistant technique au COREF, a exprimé son enthousiasme quant à l’atelier, le considérant comme une étape cruciale vers une plus grande transparence et prospérité dans le secteur minier. « C’est une opportunité unique de réunir les acteurs clés pour discuter des moyens d’améliorer la gestion fiscale dans notre secteur minier, » a-t-il déclaré.

Des stratégies innovantes pour une fiscalité efficace

L’atelier a réuni des experts et des représentants des administrations fiscales et minières pour discuter de l’adoption d’une approche basée sur l’analyse des risques. Cette méthode vise à optimiser les contrôles fiscaux des projets miniers d’envergure, en tenant compte des défis spécifiques à ce secteur, tels que les plaintes liées aux contrôles fiscaux répétitifs et la nécessité d’une allocation efficace des ressources humaines et financières.

Le projet DISM, cofinancé par l’Union Européenne et mis en œuvre en partenariat avec plusieurs entités gouvernementales congolaises ainsi que l’initiative pour la Transparence des industries extractives (ITIE RDC), représente un jalon important pour l’amélioration de la gouvernance économique en RDC.

Cette initiative reflète l’engagement continu de la RDC et de ses partenaires internationaux à promouvoir une gestion transparente et responsable des ressources naturelles, essentielle pour le développement durable du pays.

Vers un avenir prospère

L’atelier de Kinshasa marque un pas significatif vers la réalisation d’une gestion fiscale plus efficace et transparente dans le secteur minier congolais. En mettant l’accent sur la collaboration, l’innovation et la transparence, cet effort conjoint promet de contribuer significativement à la prospérité économique de la RDC.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici