spot_imgspot_imgspot_img

Décélération notable de l’inflation hebdomadaire : une chute à 0,177 % révèle un ralentissement de la demande

Partager

Dans une récente mise à jour économique, la Banque centrale du Congo a partagé des données révélatrices sur l’état actuel de l’inflation dans le pays, marquant une décélération significative du rythme d’augmentation des prix. Pour la semaine se terminant le 23 février 2024, le taux d’inflation hebdomadaire a été enregistré à 0,177 %, une baisse notable par rapport au taux de 0,334 % observé la semaine précédente.

Cette tendance à la baisse de l’inflation peut être attribuée à plusieurs facteurs clés, notamment une diminution de la demande des ménages pour les biens et services, ainsi qu’à une stabilité relative de la monnaie nationale. Ces éléments suggèrent un ajustement des comportements de consommation au sein de l’économie, possiblement en réponse aux politiques monétaires et fiscales en vigueur.

L’analyse détaillée des contributions spécifiques à l’inflation hebdomadaire révèle que la catégorie « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » reste le principal moteur de l’inflation, avec une contribution de 59,46 %. Viennent ensuite les « Biens et Services divers » et les « Transports », contribuant respectivement à 17,74 % et 11,37 % de l’inflation. Les secteurs du « Logement, eau, électricité, gaz, et autres combustibles » et des « Restaurants et hôtels » complètent le tableau, avec des contributions de 3,74 % et 3,49 %, illustrant ainsi la répartition des pressions inflationnistes au sein de l’économie.

Ces données, en soulignant les secteurs les plus impactés par les variations de prix, offrent un aperçu précieux des dynamiques économiques actuelles et des défis potentiels à relever pour maintenir la stabilité des prix. La surveillance continue de ces tendances est essentielle pour ajuster les politiques économiques afin de soutenir la croissance et le bien-être des ménages congolais.

La réduction de l’inflation hebdomadaire est un indicateur positif de la capacité de l’économie à s’adapter et à répondre aux défis internes et externes. Toutefois, il reste essentiel de continuer à observer ces tendances pour garantir une croissance économique durable et inclusive.

Par La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une