spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneTendances économiques à Bunia : Comment la fluidité routière influence les prix...

Tendances économiques à Bunia : Comment la fluidité routière influence les prix des denrées alimentaires

spot_img

La ville de Bunia, située en Ituri, au Nord-est de la République démocratique du Congo, enregistre une diminution significative des prix alimentaires. Lors d’une récente inspection effectuée par l’ACP sur les différents sites de négoce, il a été constaté que le prix d’un sac de sucre de 50 kg a chuté de 8%, passant de 70 dollars américains à 65. Cette tendance à la baisse s’étend également aux sacs de riz et de semoule de maïs, diminuant respectivement de 25 USD à 24 USD et de 23,5 USD à 23 USD.

François Kasereka Sivitshomwa, président Urbain de la Fédération nationale des petites et moyennes entreprises du Congo (FENAPC), a expliqué cette évolution des prix. Selon lui, un bidon d’huile végétale de 25 litres est maintenant vendu à 25 dollars américains, comparé à son ancien prix de 28 USD. De plus, le sac de braises, qui coûtait initialement 100 000 francs congolais, est désormais accessible à 65 000 francs congolais, grâce à l’amélioration de la fluidité de la route nationale 27 reliant Komanda à Goli, aux frontières avec l’Ouganda.

Toutefois, cette baisse des prix n’est pas uniforme. Certains produits de première nécessité voient leurs prix augmenter, tels que les haricots, passant de 22 000 FC à 24 000 FC pour 10 kg, le sel de table de 500 FC à 600 FC par sachet, et une barre de savon bleu de 2000 FC à 2300 FC.

L’amélioration de la circulation routière semble être le principal moteur de cette baisse des prix. François Kasereka a souligné que la fluidité du trafic sur la Route nationale 27 (Komanda-Goli) et d’autres routes agricoles, combinée à une accalmie sur les axes routiers d’importation, a contribué à cette situation favorable.

Des chiffres qui parlent :

  • Sucre (50 kg) : De 70 USD à 65 USD (-8%)
  • Riz : De 25 USD à 24 USD (-4%)
  • Semoule de maïs : De 23,5 USD à 23 USD (-2%)
  • Huile végétale (25 litres) : De 28 USD à 25 USD (-11%)
  • Braises : De 100 000 FC à 65 000 FC (-35%)

Le président de la FENAPC a également lancé un appel aux commerçants, les exhortant à respecter la structure des prix fixée par le ministère de l’Économie. Il les met en garde contre toute tentative de profiter indûment de la population, soulignant la nécessité de maintenir l’équilibre dans le contexte économique actuel.

Par la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici