spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneUn atelier pour renforcer les capacités des acteurs du PNDA ouvert à...

Un atelier pour renforcer les capacités des acteurs du PNDA ouvert à Kinshasa

spot_img

À Kinshasa, en République Démocratique du Congo, s’est ouvert un atelier crucial pour renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la chaîne de suivi et d’évaluation du Programme National de Développement Agricole (PNDA). L’objectif premier de cette initiative est de faciliter l’accès aux marchés pour les petits agriculteurs, en améliorant la productivité agricole et en renforçant la chaîne de valeur agricole.

Jean de Dieu Mbey, coordinateur du PNDA, a souligné l’importance de ce programme national pour l’augmentation de la productivité agricole et l’accès facilité aux marchés pour les petits agriculteurs. Il a mis en avant le devoir de recevabilité de chaque maillon de la chaîne, soulignant que la réussite du programme dépend de l’action coordonnée de tous, basée sur des données précises et une intervention opportune.

Pour M. Mbey, le suivi et l’évaluation sont des éléments clés pour mesurer l’efficacité des actions du PNDA. Il a invité les participants à répondre systématiquement aux questions essentielles du suivi et de l’évaluation : qui, quoi, quand et comment. Il a également encouragé une participation active pour que chaque acteur soit pleinement outillé à la fin de l’atelier.

Les activités du PNDA, qui s’étendront sur cinq ans, visent à rendre le cycle agricole plus opérationnel, en mettant l’accent sur la numérisation de l’agriculture et la formation des agriculteurs aux services financiers, bancaires et d’assurance agricole. Il est essentiel que tous les acteurs comprennent leur rôle dans la chaîne de suivi et d’évaluation pour garantir la collecte et la transmission efficace des données nécessaires.

Le Congo possède d’énormes potentiels agricoles, avec de vastes étendues de terres arables et un grand nombre d’agriculteurs. Pour exploiter pleinement ces ressources, il est nécessaire de stimuler la production agricole en utilisant des semences améliorées, en fournissant une formation technique aux agriculteurs et en les orientant vers des sources de financement telles que les banques.

Ce programme, qui vise à soutenir la croissance de la productivité agricole, permettra aux petits exploitants agricoles d’accroître leurs actifs et leur production. Il contribuera également à favoriser l’accès au marché et l’intégration productive des petits exploitants dans les chaînes d’approvisionnement agricole.

Verronick Ebaka, coordinatrice provinciale du Kasaï central, a exprimé sa satisfaction quant à l’ouverture de cet atelier. Elle est convaincue que cette formation permettra aux participants de mieux évaluer les progrès réalisés et de mesurer les résultats obtenus. Elle estime que ce programme contribuera grandement à améliorer la vie des petits producteurs en leur offrant un appui gouvernemental significatif.

En conclusion, le PNDA, piloté par le ministère de l’Agriculture avec le soutien financier de la Banque mondiale, représente une opportunité majeure pour le développement agricole en RDC. En renforçant la chaîne de valeur agricole et en améliorant l’accès aux marchés pour les petits agriculteurs, ce programme contribuera à stimuler la croissance économique et à réduire la pauvreté dans le pays.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici