spot_imgspot_imgspot_img

100 milliards de dollars investis en RDC par Gazmin Internationale : un souffle nouveau pour les secteurs clés

Partager

La République démocratique du Congo s’apprête à recevoir un investissement colossal de la part de la société Gazmin Internationale. En effet, ce sont 100 milliards de dollars qui seront injectés dans des secteurs stratégiques tels que l’éducation, la santé, les infrastructures routières et l’agriculture. Cette annonce, faite lundi par l’Agence Congolaise de Presse (ACP), marque une étape décisive pour le développement national.

La Société Gazmin Internationale va canaliser ses investissements vers des secteurs clés conformément au programme de développement des 145 territoires initié par le Président Félix Tshisekedi. Ben Carlos Kabongo, un entrepreneur renommé dans le domaine des investissements internationaux, a déclaré : « Cette initiative vise à transformer le quotidien des Congolais en générant des bénéfices tangibles grâce à des partenariats public-privé. »

Gazmin Internationale, soutenue par plus de 140 banques, a déjà fait ses preuves avec des projets d’envergure dans plusieurs régions du globe, notamment en Afrique et au Moyen-Orient. Leur plus petit projet se chiffre à 1,8 milliard de dollars. Denis Kozlov et Nicolas Martin, proches collaborateurs de M. Kabongo, ont affirmé que l’implication de l’État congolais constitue une garantie solide pour les investisseurs. « Le partenariat public-privé assure que l’État congolais se portera garant de ces investissements, permettant à toutes les parties de bénéficier des retombées économiques », ont-ils déclaré.

Le sous-sol congolais, riche en minerais stratégiques, est essentiel pour la transition énergétique mondiale. « La RDC, avec sa biodiversité unique, est le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie. Nous visons à stabiliser et dynamiser l’économie nationale grâce à ces investissements », a ajouté M. Kabongo.

Lors de son séjour à Kinshasa, Ben Carlos Kabongo et les investisseurs de Gazmin Internationale ont signé un mémorandum d’entente avec l’Agence de pilotage, de coordination et de suivi des conventions de collaboration (APSCS) de la présidence de la République. Cette étape cruciale marque le début d’une collaboration fructueuse entre le secteur public et le secteur privé pour le développement durable de la RDC.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une