spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la une2024 : Le Sénégal anticipe une augmentation de 20% de ses recettes...

2024 : Le Sénégal anticipe une augmentation de 20% de ses recettes budgétaires

spot_img

Le Sénégal, nation d’Afrique de l’Ouest en pleine ascension économique, nous dévoile les arcanes de son projet de loi de finances pour l’année 2024. Ce document, empreint d’importance cruciale pour l’économie nationale, se distingue par une approche prudente et réaliste, évitant tout excès d’optimisme. Les chiffres, ici, sont rois, et nous les scrutons avec attention.

Le volet recettes du projet de loi pour 2024 révèle des prévisions chiffrées qui ne laissent personne indifférent. Le montant projeté se chiffre à 4 915,2 milliards de Francs CFA, en comparaison avec les 4 096,4 milliards de Francs CFA inscrits dans la loi de finances de l’année 2023. Cette différence, soit 818,8 milliards de Francs CFA, équivaut à une augmentation significative de 20 %. Cette progression, loin d’être anodine, témoigne de la détermination du Sénégal à renforcer son cadre économique. Le budget global pour l’exercice 2024 se profile ainsi à un imposant 7 003 milliards de Francs CFA.

Les dépenses, elles aussi, subissent une transformation notable. Le montant total projeté s’élève à 5 533,9 milliards de Francs CFA, un écart de 568,9 milliards de Francs CFA comparé à l’année précédente, correspondant à une hausse relative de 11,5 %. Cette évolution met en évidence une gestion budgétaire prudente, où les ressources sont allouées de manière judicieuse.

Quant aux Comptes spéciaux du Trésor, les chiffres révèlent une équité budgétaire, avec un équilibre des recettes et des dépenses à hauteur de 221,5 milliards de Francs CFA. Le Sénégal démontre ainsi sa volonté d’une gestion financière équilibrée et éclairée.

Dans le contexte économique actuel, marqué par des incertitudes internationales et des fluctuations des cours des matières premières, le gouvernement sénégalais introduit une réserve de précaution pour l’année 2024, d’un montant de 90 milliards de Francs CFA. Cette stratégie s’inscrit dans une vision globale de gestion des risques et de flexibilité financière. Elle vise à anticiper les éventuels chocs externes et à maintenir la stabilité de l’économie sénégalaise. Cette réserve demeure un atout essentiel, permettant des ajustements opportuns au cours de l’exercice, en accord avec les normes de gestion budgétaire les plus avisées.

En conclusion, le Sénégal affiche sa volonté de gérer ses finances publiques avec pragmatisme et perspicacité, sans surenchère ni extravagance. Les prévisions budgétaires pour 2024 traduisent cette quête d’équilibre, d’efficacité et d’adaptabilité dans un monde économique en constante évolution. Les chiffres et les pourcentages sont les guides de cette démarche, au service du bien-être économique du pays. Les observateurs de l’économie sénégalaise continueront à scruter avec attention les résultats de cette approche budgétaire réfléchie.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici