spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la une50 milliards de CDF en jeu : la RDC lance une nouvelle...

50 milliards de CDF en jeu : la RDC lance une nouvelle émission de bons du trésor pour renforcer son économie

spot_img

Dans une manœuvre financière stratégique, la République Démocratique du Congo (RDC) vise à consolider ses ressources financières internes en annonçant l’émission de bons du trésor indexés. Le Ministère des Finances, sous l’égide du gouvernement congolais, prévoit de mobiliser une somme substantielle de 50 milliards de Francs Congolais (CDF) le 12 mars 2024, marquant une étape importante dans la gestion des finances publiques du pays.

Cette initiative financière, caractérisée par une échéance à six mois, verra son règlement s’effectuer le 12 septembre 2024. Les soumissions pour cette adjudication doivent être présentées à la Banque Centrale du Congo (BCC) avant 11 heures le jour de l’ouverture. Cette démarche illustre l’engagement du Ministère à optimiser les stratégies de levée de fonds au bénéfice du trésor public.

Il est à noter que le Ministère des Finances se donne la latitude d’accepter un montant inférieur à celui escompté, en fonction de l’attractivité des conditions de marché. Cette flexibilité témoigne de l’approche pragmatique adoptée par le gouvernement dans la gestion des offres et des demandes sur le marché des capitaux.

Cette annonce survient dans un contexte où la précédente émission en monnaie locale avait permis de récolter plus de 21 milliards de CDF, un résultat significatif bien que n’atteignant pas le plafond de 100 milliards de CDF initialement visé. Ces opérations financières s’inscrivent dans une stratégie plus large de mobilisation de ressources internes, visant à pallier les déficits de recettes publiques.

En effet, l’émission régulière de bons du trésor indexés et d’obligations du trésor contribue de manière cruciale à l’équilibre financier du pays, offrant ainsi au gouvernement les moyens nécessaires pour mettre en œuvre sa politique économique. Ces instruments financiers représentent une composante essentielle de la stratégie d’endettement public, permettant de financer les dépenses gouvernementales tout en maintenant une gestion prudente de la dette publique.

Par L’ÉDITORIAL

Cette démarche de la RDC illustre l’importance croissante des marchés financiers internes dans la mobilisation de fonds pour le développement économique. Elle met également en lumière la nécessité pour les gouvernements de diversifier leurs sources de financement, dans un contexte économique mondial en perpétuelle évolution.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici