spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneAccroissement significatif de 28% des investissements en capital-risque en Afrique, atteignant 895...

Accroissement significatif de 28% des investissements en capital-risque en Afrique, atteignant 895 millions USD, selon le rapport de l’AVCA

spot_img

Par Mitterrand Mass, Journaliste économique

Le panorama économique africain révèle une dynamique significative dans le domaine des investissements en capital-risque, avec une croissance marquée de 28%. Les données émanant du rapport récemment dévoilé par l’Association africaine de capital-investissement et capital-risque (AVCA) le 9 novembre 2023, sous le titre « Venture Capital Activity in Africa Q3 2023 », révèlent des tendances marquantes dans ce secteur clé.

Un contexte mondial en contraction

À l’échelle mondiale, la valeur totale des investissements en capital-risque a connu une baisse significative de 15%, se stabilisant à 73 milliards de dollars. Une analyse approfondie révèle des tendances divergentes, avec des baisses notables de -46% en Amérique latine, -26% en Amérique du Nord, et -8% en Asie. En revanche, l’Europe a enregistré une légère progression de 1%.

Situation en Afrique : Déclins, mais des opportunités persistent

Le rapport met en lumière que l’Afrique a enregistré 118 transactions au cours du troisième trimestre 2023, marquant une baisse de 28% par rapport à la même période en 2021. Les phases d’amorçage (-46%) et de démarrage (-40%) pour les start-ups africaines ont également connu des baisses notables au cours de cette période. En revanche, les transactions en phase late-stage sont restées stables.

Taille des transactions et méga-tours

La taille moyenne des transactions s’est élevée à 11,9 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2023. À noter, les méga-tours, transactions d’une valeur de 100 millions de dollars ou plus, ont représenté une part significative, soit 40% de la valeur totale des transactions de capital-risque au cours de la même période.

Bilan financier sur neuf ans

Sur une perspective plus large, le rapport souligne qu’au cours des neuf premières années, les investissements des acteurs du capital-risque dans des start-ups africaines ont atteint la somme remarquable de 2,95 milliards de dollars américains.

Évolution de la dette en Afrique

Concernant la dette en Afrique, le rapport révèle que le nombre d’opérations de financement a connu une légère contraction, passant de 20 opérations d’une valeur totale de 367 millions de dollars au troisième trimestre 2022 à 13 opérations d’un montant cumulé de 230 millions de dollars au cours de la même période en 2023.

Répartition régionale des investissements

Les analyses des experts indiquent que les start-ups opérant dans plusieurs sous-régions africaines ont capté une part considérable, soit 61% du total des investissements enregistrés entre juillet et septembre 2023. En termes de contribution, l’Afrique de l’Ouest se positionne en deuxième place avec 13%, devançant l’Afrique australe (11%), l’Afrique de l’Est (8%), l’Afrique centrale (5%), et l’Afrique du Nord (2%).

Il est pertinent de rappeler que l’année précédente, l’AVCA notait que 40% des acteurs du capital-risque actifs en Afrique en 2022 étaient originaires des États-Unis.

Origine des investisseurs en capital-risque

En analysant la provenance des acteurs du capital-risque, les États-Unis occupent une position dominante avec 40,1% du total, suivi du Royaume-Uni (9,1%), de l’Afrique du Sud (6,9%), du Nigeria (5,5%), de l’Égypte (4,3%), des Émirats arabes unis (3,9%), de la France (3,1%), de la Chine (2,9%), et du Kenya (2,6%).

En conclusion, cette analyse exhaustive du paysage des investissements en capital-risque en Afrique souligne des tendances notables et offre des perspectives claires pour les acteurs économiques et les observateurs du secteur. Pour de plus amples détails et analyses, nous vous invitons à consulter le rapport complet de l’AVCA.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici