spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneAngola : Un marché aéroportuaire stratégique ouvert aux enchères

Angola : Un marché aéroportuaire stratégique ouvert aux enchères

spot_img

Le gouvernement angolais a récemment amorcé une démarche significative dans le secteur aéroportuaire en lançant un appel d’offres, le vendredi 17 novembre, pour l’exploitation du tout nouveau joyau aérien de Luanda. Baptisé Aéroport international du Dr Antonio Agostinho Neto, ce projet pharaonique, conçu par la Chine à hauteur d’un investissement colossal de plus de 3 milliards de dollars, s’étend sur une vaste superficie de 1 324 hectares.

Doté d’une capacité remarquable de 15 millions de passagers et 130 000 tonnes de fret annuelles, cet aéroport représente une pièce maîtresse dans la vision du gouvernement angolais pour faire de Luanda un pôle de transit de passagers de première importance. Le ministre des Transports, Ricardo Viegas d’Abreu, a souligné l’objectif stratégique en déclarant : « Nous recherchons un acteur capable d’ouvrir de nouvelles routes, de nouvelles destinations et de faire venir de nouveaux transporteurs à Luanda et en Angola. »

La concession proposée s’étend sur une période initiale de 25 ans, avec la possibilité d’une prolongation additionnelle de 15 ans. Cette initiative ambitieuse vise à dynamiser le potentiel économique de la région et à renforcer la connectivité internationale du pays. Les autorités ont exprimé leur désir de voir émerger un exploitant aéroportuaire capable d’insuffler une nouvelle dynamique à la plateforme, en attirant des transporteurs et en développant des liaisons aériennes inédites.

Bien que l’aéroport ait été inauguré avec faste le 10 novembre, après un retard de six ans par rapport à la date initialement prévue, le gouvernement angolais reste fermement déterminé à assurer son succès opérationnel. Luanda a d’ores et déjà suscité l’intérêt de plusieurs opérateurs aéroportuaires à l’échelle mondiale, avec des lettres d’intérêt provenant d’entreprises basées en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

Le ministre des Transports a souligné que des discussions directes ont eu lieu avec ces acteurs potentiels, insistant sur le critère essentiel que seules les entreprises dotées d’une expérience dans l’exploitation d’aéroports d’une capacité minimale de 10 millions de passagers par an peuvent soumissionner. Cette sélection rigoureuse vise à garantir le professionnalisme et l’efficacité opérationnelle du futur exploitant de l’aéroport international du Dr Antonio Agostinho Neto.

En somme, cet appel d’offres marque une étape majeure dans la quête angolaise pour positionner Luanda comme une plaque tournante aéroportuaire stratégique, ancrée dans une vision économique ambitieuse. Les prochains mois dévoileront l’identité de l’entreprise qui façonnera l’avenir de cet aéroport d’envergure internationale, catalyseur potentiel de croissance économique pour l’Angola.

la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici