spot_imgspot_imgspot_img

520 millions de dollars investis par la Banque mondiale en Tunisie pour la sécurité alimentaire et l’infrastructure routière

Partager

Pour soutenir l’économie tunisienne face aux enjeux climatiques et sécuriser l’approvisionnement alimentaire de sa population, la Banque mondiale a alloué une aide financière majeure de 520 millions de dollars à la Tunisie. Cette initiative vise principalement à moderniser les infrastructures de transport et à accompagner les exploitants agricoles dans leur lutte contre les aléas météorologiques.

Sécurité alimentaire : un enjeu prioritaire

Avec une allocation de 300 millions de dollars, le projet d’urgence pour la sécurité alimentaire se présente comme une réponse concrète aux répercussions de quatre années de sécheresse consécutives, exacerbant les difficultés pour une saison céréalière déjà précaire en 2023. Depuis son lancement en juin 2022, le projet a déjà porté ses fruits, fournissant de l’orge à quelque 126 000 producteurs laitiers et distribuant des semences de blé « climato-intelligentes » à 16 362 petits agriculteurs. Cette initiative a également joué un rôle crucial dans le maintien de l’approvisionnement en pain à travers l’importation de 160 099 tonnes de blé tendre.

Développement des infrastructures routières pour une économie équilibrée

L’autre tranche du financement, s’élevant à 220 millions de dollars, est dédiée au projet de corridor de développement économique. Cette initiative ambitionne de réduire les inégalités économiques entre les différentes régions de Tunisie, en mettant un accent particulier sur l’axe Kasserine-Sidi Bouzid-Sfax situé au centre du pays. Le projet prévoit la construction d’une nouvelle voie routière de 65 km et la modernisation de 117 km de routes existantes, facilitant ainsi les échanges et l’accès aux marchés pour les populations des régions défavorisées.

En outre, ce financement est également destiné à renforcer le Fonds Impact, géré par la Caisse tunisienne des dépôts et consignations (CDC), afin de favoriser l’accès au financement pour les petites et moyennes entreprises (PME) situées dans les zones ciblées par le projet.

Une vision alignée sur le développement durable

Ces interventions financières de la Banque mondiale s’inscrivent parfaitement dans le cadre du partenariat stratégique établi avec la Tunisie pour la période 2023-2027. Comme le souligne Alexandre Arrobbio, responsable des opérations de la Banque mondiale pour la Tunisie, l’objectif est de « renforcer le capital humain et d’augmenter les opportunités économiques à travers le pays ». Ce partenariat témoigne d’une volonté partagée de poser des fondations solides pour un développement durable et inclusif, en adéquation avec les besoins spécifiques de la Tunisie.

Par L’Éditorial

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une