spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneBatteries pour VE : les entreprises coréennes et canadiennes dynamisent le secteur...

Batteries pour VE : les entreprises coréennes et canadiennes dynamisent le secteur au Maroc

spot_img

Le paysage des batteries pour véhicules électriques (VE) au Maroc ne se limite pas aux seuls investissements colossaux des multinationales chinoises. En effet, aux côtés de ces géants de l’Empire du Milieu, des entreprises coréennes et canadiennes s’imposent également dans ce secteur en pleine expansion. Ces acteurs ont dévoilé d’ambitieux projets de production de matériaux cruciaux pour les batteries de VE.

LG Energy Solution (LGES) et Yahua Industrial Group : Une Alliance Stratégique

Le 5 avril 2023, LG Energy Solution (LGES), firme coréenne de renom et troisième fabricant mondial de batteries pour VE, a signé un accord majeur avec le groupe chinois Yahua Industrial Group. Cette collaboration vise à établir une usine de production d’hydroxyde de lithium au Maroc, élément clé des batteries de VE. Composée de nickel, cette matière première est essentielle dans le processus de fabrication des batteries, et cette joint-venture renforce la chaîne d’approvisionnement de LGES, notamment pour répondre à la demande croissante du marché américain.

LG Chem et Youshan : Une Initiative Prometteuse

En septembre 2023, LG Chem, filiale du groupe sud-coréen LG spécialisée dans la chimie, s’est associée à Youshan, filiale du groupe chinois Huayou, pour la construction d’une usine de cathodes lithium-fer-phosphate (LFP). Opérationnelle dès 2026, cette installation vise une production annuelle de 50 000 tonnes de cathodes LFP, capables d’équiper 500 000 véhicules électriques d’entrée de gamme, avec des batteries de 50 kilowatts-heure (kWh).

Duksan Electera et Visionary Energy : Ambitions dans les Électrolytes

Le fabricant coréen Duksan Electera, spécialisé dans les électrolytes secondaires pour batteries, a signé en novembre 2023 un accord d’approvisionnement exclusif avec Visionary Energy, producteur de matériaux pour batteries secondaires basé à Singapour. Cet accord concerne la fourniture de sel de lithium au Maroc, matière première essentielle pour la production d’électrolytes, composant clé des batteries pour VE. D’ici 2026, Visionary Energy établira une usine de sel de lithium d’une capacité annuelle de plus de 30 000 tonnes, ciblant également le marché américain grâce à l’accord de libre-échange (ALE) américano-marocain.

Les Canadiens à la Manœuvre : SRG Mining et Elcora Advanced Materials

Au-delà des acteurs sud-coréens, des entreprises canadiennes s’insèrent également dans le paysage des batteries au Maroc. SRG Mining a annoncé, le 29 novembre 2023, un partenariat avec Carbon ONE New Energy Group (C-ONE) pour la construction d’une usine de production de matériaux actifs d’anode (AAM) à base de graphite. Cette usine vise à être opérationnelle au Maroc et contribuera à la production de composants essentiels pour les VE.

Elcora Advanced Materials : Un Projet D’envergure

Elcora Advanced Materials, présente au Maroc via sa filiale Ermazon, a débuté en janvier les travaux d’évaluation sur le vanadium extrait de son gisement local. Cette initiative intervient dix mois après l’annonce de la construction d’une usine pilote pour produire du pentoxyde de vanadium. En outre, Elcora développe des projets de production de manganèse dans sa concession minière Atlas Fox Deposit, avec une coentreprise établie en octobre 2023 avec le bureau d’ingénierie marocain Mincape.

Ces investissements significatifs des acteurs coréens et canadiens, ajoutés à ceux des multinationales chinoises, dessinent les contours d’un écosystème prometteur pour la fabrication de batteries pour VE au Maroc. Ces initiatives pourraient positionner le Royaume comme un hub industriel régional incontournable dans ce secteur en pleine évolution.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici